Sarkozy, une écologie « vert très pâle »
Où il est question de Flins dans le Nouvel Obs…
Article mis en ligne le 15 juin 2009
Imprimer logo imprimer

Extrait d’un article du 13/6/09 sur le site du Nouvel Observateur dans lequel Yann Queinnec, directeur de l’ONG Sherpa, qui regroupe des touristes, parle du projet de circuit de Flins.

« Parmi les projets les plus emblématiques, on peut citer celui du circuit de formule 1 de Flins dans les Yvelines. Le territoire choisi abrite le deuxième plus grand captage d’eau potable d’Ile-de-France. Conformément aux engagements du Grenelle de l’environnement, il avait été prévue que la propriété du périmètre de protection serait transférée à l’Agence Régionale des Espaces Verts pour y déployer une activité d’agriculture biologique. L’implantation d’un circuit de formule 1 sur une parcelle de 175 hectares destinée à l’agriculture bio, beau symbole de « conciliation du respect de l’environnement, logique de développement et ambition sportive » comme le réclame Matignon. Le rejet du projet, s’il survient, serait plus le fait de la corruption de l’exécutif local que d’un authentique souci de respect de l’environnement.. En effet, M. Bédier, président UMP du Conseil Général des Yvelines, vient de voir confirmée le 20 mai 2009 par la Cour de Cassation sa condamnation 18 mois d’emprisonnement avec sursis, 6 ans d’inéligibilité, 3 ans de privation de droits civiques et 25.000 euros d’amendes pour « corruption passive » et « recel d’abus de biens sociaux ». Lorsque j’ai proposé à l’Alliance pour la Planète de cartographier les projets Grenello incompatibles nous devions ensuite établir un diagnostic de la possibilité de les remettre en cause, selon leur degré d’avancement. »

L’ensemble de l’article peut être consulté via le lien indiqué.


flèche Sur le web : http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.