Le collectif « Val-d’Oise sans F1 » s’oppose au circuit de Formule 1
JPEG - 28.6 ko
Article mis en ligne le 4 juillet 2009

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Le projet de circuit de F1 est « en contradiction avec les objectifs du Grenelle de l’environnement », estime le collectif qui juge que les éventuels emplois créés ne profiteront pas aux Valdoisiens.

Yann-Arthus Bertrand se mobilise également dans le département des Yvelines afin d’y faire interdire le projet de création d’un circuit de Formule 1 (Sipa)

Récemment crée, le collectif « Val d’Oise sans F1 », a affirmé, jeudi 25 juin, lors d’un point presse, son « opposition » au projet de circuit de Formule 1 que ce soit dans le Val-d’Oise ou en Ile-de-France, rappelant que « c’est en totale contradiction avec les objectifs du Grenelle de l’environnement ».

« Contrairement à ce qu’a pu dire le député-maire de Sarcelles, François Pupponi (PS), les terrains visés par le projet ne sont pas du tout abandonnés, ce sont des terrains agricoles dont nous avons besoin », a déclaré Bernard Loup, du collectif « Val d’Oise sans F1 ».
François Pupponi « parle d’ailleurs du projet de Sarcelles mais il faut savoir que ces terrains se trouvent sur les communes de Villiers-le-Bel et Ecouen », a précisé Bernard Loup.

Environnement

Pour Jean-Claude Marcus du collectif, ce projet « est un fantasme car le tracé du circuit se situe dans l’axe du doublet Nord des pistes de Roissy », cela « pose un problème de sûreté pour les avions qui survolent la zone à seulement 300 ou 400 mètres ».
Selon le député-maire, ce projet pourrait « créer plusieurs milliers d’emplois », c’est démagogique car nous savons que ce ne seront que quelques centaines d’emplois, pas forcément à la portée des chômeurs d’ici, c’est jouer sur la désespérance sociale, ça nous inquiète« , a déploré Bernard Loup. »Ce sont des projets en totale contradiction avec les objectifs du Grenelle de l’environnement et que ce soit dans le Val-d’Oise ou n’importe où en Ile-de-France, nous sommes contre toute nouvelle implantation de circuit de F1", a réaffirmé Bernard Loup.

Yann Arthus-Bertrand se mobilise

Trois projets -Val de France (Sarcelles, Val d’Oise), Flins (Yvelines) et Magny-Cours (Nièvre)- sont concurrents pour l’organisation du futur Grand Prix de France de Formule 1 en 2011.
Concernant le projet de circuit de F1 à Flins (Yvelines), Yann Arthus-Bertrand a demandé le 16 juin son abandon « au plus vite » dans une lettre ouverte adressée à Christine Boutin, présidente par intérim du conseil général des Yvelines, et qu’il cosigne avec d’autres défenseurs de l’environnement.
(Nouvelobs.com)


flèche Sur le web : http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...
Téléchargements Fichier à télécharger :
  • arthusb.jpg
  • 28.6 ko / JPEG
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.