Bernard Laporte : « A Flins ou ailleurs »
Article dans mediaseine
Article mis en ligne le 23 mai 2009
Imprimer logo imprimer

Bernard Laporte s’est il fait rappelé à l’ordre ou sent-il le vent tourner ? Celui qui a soutenu le projet de Flins il y a quelques semaines en affirmant que c’est le seul projet viable annonce qu’il rencontrera les porteurs du projet de Sarcelles...

Pour Bernard Laporte, le projet d’un circuit de F1 en Ile-de-France ne doit pas se faire au détriment de l’environnement.

Pour Bernard Laporte, Flins n’est plus incontournable. « Je soutiens le projet d’un Grand Prix de France. À Flins ou ailleurs », a indiqué au JDD le secrétaire d’Etat aux Sports. « Sarcelles est toujours en compétition », assure-t-il. « J’ai entendu dire que des financements étaient trouvés. Je vais rencontrer les élus cette semaine. »

Le 14 avril, Laporte avait pourtant déclaré : « A Flins, nous avons la certitude que le circuit sera construit (...) le projet de Sarcelles, je l’ai trouvé magnifique, mais il n’y a pas d’argent. »

Les prises de positions de Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno sont passées par là. « Je suis entièrement d’accord avec Jean-Louis et Chantal, comme avec le président de la République et le Premier ministre. Pas question de sacrifier le respect de l’environnement pour un circuit de Formule 1. On n’est pas pressés on respectera toutes les procédures. »

Quitte à perdre un an : « L’objectif c’est 2011, mais ça peut être 2012, soyons réalistes ». Pour autant, Laporte n’enterre pas Flins. « Attendons l’étude d’impact. Je suis convaincu qu’on peut concilier ambition sportive,utilité économique et respect de l’environnement. »


flèche Sur le web : http://www.mediaseine.fr/Bernard-La...
Forum
Répondre à cet article

Prochainement

Pas d'évènements à venir

Quelques chiffres...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.