Fillon soutient sous réserve le projet de Flins
Sophie Louet/Reuters

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLQ41693520090526

Article mis en ligne le 25 mai 2009
dernière modification le 31 mai 2009
Imprimer logo imprimer

sous réserve... d’une membrane plastique ???

PARIS, 26 mai (Reuters) - Le projet de circuit de Formule Un de Flins défendu par le conseil général des Yvelines, qui ambitionne d’accueillir un grand prix dès 2011, a reçu mardi l’assentiment du gouvernement mais ce dernier exige de solides garanties en matière d’environnement.

Le Premier ministre, François Fillon, a réuni mardi les ministres Jean-Louis Borloo (Ecologie), Patrick Devedjian (Relance), et les secrétaires d’Etat Bernard Laporte (Sports), Christian Blanc (Région capitale) et Chantal Jouanno (Ecologie) pour discuter de la construction et de la rénovation des infrastructures sportives françaises.

La France est candidate à l’organisation de l’Euro 2016 de football et entend renouer avec la F1 « dès que possible ».

Deux projets sont en concurrence pour le futur Grand Prix de France de Formule Un : Flins et « Pôle Val de France », près de Sarcelles (Val-d’Oise).

Jean-Louis Borloo ne cache pas son hostilité au projet de Flins car ce chantier détruirait des parcelles dédiées à l’agriculture biologique et passerait au-dessus d’une nappe phréatique. Bernard Laporte s’y dit publiquement favorable, au motif que le dossier est financé.

François Fillon, amateur de sports automobiles, paraît avoir tranché.

« Le projet du conseil général des Yvelines de construire un circuit sur le site de Flins répond aux exigences techniques des organisateurs du championnat du monde », peut-on lire dans un communiqué des services du Premier ministre.

« Il convient que les porteurs de ce projet apportent des réponses précises aux problématiques techniques et environnementales que pose le choix de ce site », précisent-ils toutefois.

Il n’est pas fait mention du projet de Sarcelles mais le communiqué souligne que « tout projet de circuit devra en tout état de cause concilier respect de l’environnement, logique de développement et ambition sportive ». (Sophie Louet, édité par Gilles Trequesser)

Forum
Répondre à cet article

Prochainement

Pas d'évènements à venir

Quelques chiffres...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.