La Manifestation des Mureaux par Automobile.Challenges...
Article mis en ligne le 8 juin 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Entre 200 et 300 personnes ont manifesté samedi aux Mureaux (Yvelines) pour protester contre un projet très controversé de circuit de Formule 1 sur des terres agricoles à Flins-sur-Seine (Yvelines).

Le cortège a défilé dans le centre-ville jusqu’à la mairie où plusieurs prises de paroles ont eu lieu.

Les manifestants, qui portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « ils vont rouler, on va payer » ou « Non à la F1 à Flins ni ailleurs », ont protesté en chantant : « Ce n’est pas la F1 qu’il nous faut mais des projets pérennes et écolos ! ».

Les membres du collectif Flins sans F1, à l’origine de la manifestation, ont également distribué des tracts aux passants et aux automobilistes.

« Cette manifestation était prévue depuis longtemps car les Mureaux est une des deux villes, avec Flins, concernées directement par ce projet. Si une de ces deux municipalités dit non au circuit, il ne se fera pas », a expliqué Fabienne Lauret, membre du collectif.

« Nous sentons que l’opinion publique est en train de basculer. Plus les gens sont au courant des méfaits de ce circuit, plus ils y sont opposés », a ajouté Mme Lauret.

Les membres du collectif, qui mettent notamment en avant les nuisances environnementales et sonores de ce projet, rejettent le principal argument des défenseurs du circuit qui revendiquent des créations d’emplois.

« On fait croire à la population défavorisée des Mureaux, notamment aux jeunes, que ce circuit va être porteur d’emplois, ce qui est faux. Il s’agira de missions successives et non pas d’emplois pérennes », a ajouté Fabienne Lauret (AFP).


flèche Sur le web : http://automobile.challenges.fr/act...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.