Nelson Piquet menace Renault
Article mis en ligne le 25 octobre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Des excuses ou un procès !
Nelson Piquet, le père, veut des excuses de la part de Renault pour le mal qui aurait été fait à son fils à la suite de l’affaire de la tricherie du Grand Prix de Singapour 2008.

Nelson Piquet senior demande donc à Renault de reconnaître ses torts publiquement. « Renault a deux semaines ! Si je ne vois rien venir, je déposerai une plainte, » déclare-t-il dans les colonnes du Auto Motor und Sport.

Flavio Briatore et son bras droit Pat Symonds ont été durement sanctionnés par la FIA pour avoir demandé à Nelson Piquet junior de provoquer un accident volontaire, l’année dernière à Singapour. Le jeune pilote brésilien avait toutefois obtenu l’immunité en échange de ses confidences auprès des enquêteurs de la FIA et plus tard devant le Conseil Mondial du sport automobile.

Si Nelson Piquet n’a pas été puni par la FIA, il le sera dans les faits, car il aura bien sûr beaucoup de mal à poursuivre sa carrière en F1. Tout d’abord parce que sa manoeuvre à Singapour était particulièrement stupide et ensuite parce qu’il a dénoncé ses patrons après avoir été licencié, dix mois plus tard.
Pour ajouter à ses malheurs, on ne peut pas dire que les performances du jeune Piquet aient été impressionnantes...

Par ailleurs, Nelson Piquet ajoute encore qu’il n’a pas compris pour quelle raison il y a eu une telle hystérie autour de ce qui s’est passé l’année dernière à Singapour. Selon lui, le grand Ayrton Senna aurait fait pire sans que l’on en fasse un tel fromage.

« Ayrton a gagné deux championnats en se comportant comme ça. Tout d’abord dans le championnat de F3 de 1983 contre Martin Brundle et ensuite en 1990, lorsqu’il a délibérément mis Alain Prost dehors pour devenir champion du monde, » ajoute Nelson Piquet.

Daniel THYS
© CAPSIS International


flèche Sur le web : http://fr.f1-live.com/f1/fr/infos/a...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.