Ecclestone : « Brawn GP devient arrogante »
Article mis en ligne le 25 octobre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Bernie Ecclestone estime que Brawn GP commence à devenir arrogante, car elle refuse d’accorder au nouveau champion du monde Jenson Button son augmentation de salaire souhaitée.

Afin d’aider Brawn GP en début de saison, après le départ de Honda, Jenson Button avait accepté de réduire son salaire de 13 à 5 millions de dollars, ainsi que de payer la plupart de ses frais de déplacement et même les frais de blanchisserie pour nettoyer ses combinaisons tout au long de la saison.

La situation financière de Brawn GP s’étant améliorée, et fort de son titre de champion du monde, Jenson Button souhaite à présent revoir à la hausse son salaire, en le ramenant aux 13 millions de dollars initiaux, avant de prolonger sa collaboration avec son équipe.

Mais face au refus de Brawn GP jusqu’à présent de satisfaire la demande du Britannique, Bernie Ecclestone n’a pas été tendre envers les patrons de l’équipe de Brackley, Ross Brawn et Nick Fry.

« Ils deviennent un peu arrogants compte tenu depuis combien de temps ils sont en Formule 1. Ils devraient se rappeler qu’ils ont seulement passé 10 minutes dans la discipline en réalité, » a déclaré Bernie Ecclestone, cité par le journal britannique The Mirror.

La situation aurait amené McLaren Mercedes à faire une offre à Jenson Button, en lui proposant un meilleur salaire que celui perçu chez Brawn GP. Et le manager du Britannique, Richard Goddard, estime que la nouvelle équipe championne du monde est entièrement fautive.

« Beaucoup de baquets de qualité peuvent encore être disponibles, il revient donc à Brawn de nous faire une offre, » a-t-il déclaré, cité par le tabloïd britannique The Sun.


flèche Sur le web : http://www.toilef1.com/Ecclestone-B...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.