Liaison A13-RD28 : un nouveau pont pour Meulan ?
Article mis en ligne le 27 octobre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

La liaison Mantes la Jolie-Cergy Pontoise dite C13-F13 va t-elle voir le jour ? Le Conseil général souhaite, aujourd’hui, une liaison entre l’autoroute A13, à partir d’Epône avec un nouveau franchissement de Seine, à la RD 28, au nord de Tessancourt-sur-Aubette.

Principe de création d’une liaison entre l’A13 et la RD28 (C13 – F13)

Pour détourner le trafic de transit, notamment poids lourds, des routes départementales dont la RD 190, sur laquelle circulent 12.000 véhicules par jour sur la section comprise entre Gargenville et Meulan, le Conseil général souhaite réaliser la liaison entre l’autoroute A13, à partir d’Epône avec un nouveau franchissement de Seine, à la RD 28, au nord de Tessancourt-sur-Aubette.

Initialement, ce projet était porté par l’Etat et correspondait à la création d’une nouvelle liaison entre Cergy-Pontoise (A15) et Mantes-la-Jolie (A13) avec un nouveau franchissement de Seine et à la création d’un barreau Nord-Sud entre Epône et la future liaison F13 avec un second franchissement de Seine.

L’audit réalisé en 2003 a rapporté que le projet ne remplissait pas les fonctions d’un réseau routier national et a proposé un transfert aux collectivités locales.

Dans le cadre de l’Opération d’Intérêt National Seine Aval, ce projet doit permettre l’écoulement du trafic de transit, d’améliorer les conditions de circulation et de sécurité sur la RD190 et sur les RD 922 et 28, et de favoriser les échanges entre les pôles économiques du Nord du département (Vallée de la Seine, Mantois), l’agglomération de Cergy-Pontoise et le Nord de l’Ile-de-France, notamment Roissy-Charles-de-Gaulle.


flèche Sur le web : http://www.mediaseine.fr/Liaison-A1...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.