Toyota sceptique sur les batteries au lithium
Article mis en ligne le 11 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Le japonais continue de miser sur le nickel.
Automobile

Le constructeur japonais Toyota commencera à tester début 2010 des Prius hybrides « Plug-in », c’est-à-dire rechargeables et équipées de batteries lithium-ion. 500 véhicules seront ainsi loués sur trois ans aux entreprises, dont plus d’une centaine en France, à Strasbourg.

rendez-vous en 2012

En attendant les premiers pas du lithium, Toyota continue toutefois de miser fortement sur les batteries au nickel-métal-hydrure, qui « donnent entière satisfaction avec un coût raisonnable et une fiabilité jamais prise en défaut sur les deux millions de véhicules hybrides vendus à ce jour », affirme le constructeur.

« Les batteries au lithium-ion permettent d’accroître l’autonomie et la capacité électrique embarquée. Mais elles sont sensiblement plus chères et on veut atteindre la durabilité-longévité des batteries nickel », précise Toyota. Pionnier de l’hybride, le premier constructeur mondial reste donc prudent sur une technologie qui sera au c ?ur des véhicules électriques de Renault, Nissan, PSA, Volkswagen. Toyota promet toutefois un véhicule 100 % électrique lithium-ion pour 2012. A.-G. V.


flèche Sur le web : http://www.latribune.fr/green-busin...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.