La Poste : Les premiers quads électriques arrivent à Paris
Article mis en ligne le 23 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

Le groupe La Poste, pionnier pour l’utilisation de véhicules électriques, a choisi, au terme d’une consultation européenne, les constructeurs Matra et Automobiles Ligier pour la livraison de 100 premiers quads électriques d’ici fin février avec l’objectif d’en acquérir 3000 à terme.

Ces quads électriques, appelés Quadéos, vont être déployés sur l’ensemble du territoire pour la collecte et la distribution du courrier. Les clés des deux premiers Quadéos électriques ont été remises aujourd’hui à des facteurs des 7ème et 8ème arrondissements de Paris.

Ces 100 Quadéos seront utilisés par les facteurs dans les zones urbaines, en remplacement de véhicules thermiques. La Poste est la première entreprise française et la seule Poste au monde à déployer massivement ce type de véhicules.

15[1] des 100 quads seront utilisés par les facteurs d’Ile-de-France pour la distribution du courrier, auxquels s’ajoutent les deux quads expérimentés à Guyancourt et Clamart. Les facteurs sont au coeur de l’innovation Courrier, puisqu’ils ont testé 10 quads sur le territoire, en conditions réelles d’utilisation.

Le Quadéo : un nouveau véhicule propre et original au service des facteurs

Ce quad électrique est utilisé dans les zones urbaines pour la distribution du courrier. Il a vocation à remplacer les scooters ou dans certains cas des voitures thermiques. Il peut transporter jusqu’à 150 kg de courrier et son autonomie est de 25 km. Deux prototypes de Quadéos ont été conçus par Matra et Automobiles Ligier et testés avec succès. Les deux constructeurs livreront 100 Quadéos qui seront mis en circulation de la mi-décembre jusqu’à la fin du mois de février, sur tout le territoire.

L’utilisation de Quadéos par 100 facteurs permettra d’économiser 200 à 300 tonnes de CO2 par an.

Un Plan national Transports propres pour réduire de 15% les émissions de CO2

Véhicules électriques et quads électriques, vélos à assistance électrique, camions à double pont : dans le cadre de son Plan national Transports propres, La Poste se dote d’une gamme complète de véhicules propres et deviendra le leader européen pour l’utilisation de véhicules électriques. Son objectif : moins 15 % d’émissions de CO2 liées aux transports d’ici 2012.

En adaptant ses modes de transport, La Poste construit aujourd’hui le modèle économique et sociétal qui lui permettra demain de s’adapter aux inévitables restrictions du transport thermique et de répondre aux enjeux de la sauvegarde de l’environnement. Les 100 000 facteurs, qui parcourent 760 millions de Km par an à la rencontre des Français (50 fois le tour du monde chaque matin !), en sont les ambassadeurs. C’est à ce titre que les Quadéos arborent le marquage environnemental des véhicules électriques de La Poste.

Ce Plan national Transports propres constitue l’un des fers de lance de la politique de La Poste en faveur d’un Courrier Responsable.

Les nouvelles voitures électriques actuellement testées par les facteurs

Le groupe La Poste a pour ambition de se doter d’une flotte de voitures électriques, avec un objectif de
10 000 voitures si l’expérience réussit. L’utilisation de voitures électriques permet d’économiser 3 tonnes de CO2 par an et par véhicule, par rapport à une voiture thermique.

Des véhicules de pré-série sont actuellement testés en situation réelle de distribution par des facteurs d’Aquitaine, de Paris et de Longjumeau.

Des vélos à assistance électrique et de nouveaux chariots électriques pour faciliter les conditions de travail des facteurs

La Poste disposera de plus de 3500 vélos à assistance électrique (VAE) d’ici la fin de l’année, soit 20% de l’ensemble des tournées à vélo, et en acquerra jusqu’à 2500 de plus d’ici à 2012.

Avec l’acquisition de nouveaux VAE, La Poste remplit plusieurs objectifs : permettre aux facteurs à mobilité réduite de continuer à exercer leur métier, aider les facteurs à distribuer le courrier sur les tournées dont la topographie est la plus difficile et, enfin, remplacer les scooters. D’une autonomie de 15 à 20 km et pesant 30 Kg, le VAE a vocation à remplacer des scooters pour des tournées inférieures à 15km et ayant une pente d’un dénivelé limité à 10%.

Parmi les nombreux avantages du vélo à assistance électrique, les facteurs ont pu réduire de 70% les efforts à produire grâce à l’assistance au pédalage, ce qui leur permet, et tout particulièrement aux facteurs à mobilité réduite, de distribuer le courrier dans des conditions optimales et confortables.

Le VAE évite le remplacement d’une tournée vélo par une tournée cyclomoteur : soit une diminution de 0,7 tonne par véhicule et par an.

La Poste modernise également les outils de travail quotidien des facteurs piétons, en renouvelant sa gamme de chariots par des modèles ergonomiques et électriques facilitant les tournées piétonnes. 3 nouveaux modèles sont désormais proposés aux facteurs dont un électrique. 600 chariots électriques sont actuellement en circulation.

Promouvoir l’éco-conduite

Depuis 2007, près de 60 000 factrices et facteurs ont bénéficié d’une formation à l’éco-conduite ce qui devrait permettre de réduire les émissions de 10 000 tonnes de CO2 par an. Grâce à des gestes simples et à une modification du comportement au volant, les facteurs économisent ont déjà réduit leurs émissions de CO2 de 7 % en moyenne.

Forte de cette expérience, La Poste a créé en 2008 la filiale Mobigreen, filiale dédiée aux formations à l’éco-conduite pour les collectivités territoriales et les gestionnaires de flottes d’entreprise.

[1] 7ème, 8ème et 10ème arrondissement de Paris, à Drancy (93), à Villeneuve Saint Georges (94), à Malakoff et Nanterre (92), à Courcouronnes (2 quads) et Saint Pierre du Perray (91), à Croissy-sur-Seine (78), à Fosse et à Ermont (95) et à Claye et Serris (77).


flèche Sur le web : http://newspress.fr/Communique_FR_2...
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.20
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.