France Inter Tête au carré spécial gaz de schiste
Article mis en ligne le 7 mai 2011
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10212-06.05.2011-ITEMA_20283863-0.mp3

Le GAZ DE SCHISTE

Enquête de PASCALE PASCARIELLO sur le gaz de schiste

Sont interviewés dans le reportage :

Séverin Pistre, hydrogéologue à l’université de Montpellier

José Bové, député européen, Europe Ecologie-les Verts

Bruno Courme, Total

François-Michel Gonnot, député (Ump), mission d’information parlementaire sur les gaz et huile de schiste

Fabrice Nicolino, Journaliste

Collectif de Mejannes-sur-Alès
Le reportage

Les Gaz et huile de schiste : un nouvel or noir ? Une enquête de Pascale Pascariello

Le ministre Jean-Louis Borloo a accordé en mars 2010 des permis d’exploration de gaz et huile de schiste dans le sud de la France et dans le bassin parisien à des sociétés pétrolières et gazières françaises comme Total, GDF-Suez, et américaines, Toreador et Schuepbach notamment. Ni les élus des régions concernées n’ont été avertis ni les habitants informés.

Pourtant l’exploitation de ces ressources pose problème. Contrairement au gaz et pétrole conventionnels, la méthode employée pour extraire les gaz et huile de schiste, dite fracturation hydraulique, n’est pas sans conséquence sur l’environnement. En effet, une grande quantité d’eau mélangée à des produits chimiques dont certains cancérigènes, sont injectés à près de 2000 mètres sous terre. Ce procédé est aujourd’hui le seul connu. Il est employé par les sociétés américaines auxquelles font appel les groupes français.

Les dégâts sont aujourd’hui visibles aux Etats-Unis qui exploitent gaz et huile de schiste depuis le début des années 2000. La pollution des eaux et le dégagement de gaz à effet de serre sont les principales atteintes à l’environnement, outre la destruction des paysages.

Mais la menace de la fin du pétrole conduit l’ensemble des pays à s’intéresser à ces ressources. Les Etats-Unis comptent doubler leur production de gaz de schiste d’ici 2035. Ils en produisent aujourd’hui près de 23% de la production de gaz naturel. (quasi inexistante en 2004)

En France, les collectifs de citoyens ont par leur mobilisation conduit le gouvernement à suspendre les permis. Une loi visant l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation des gaz et huile de schiste devrait être votée le 10 mai à l’Assemblée nationale.

Les ministres de l’écologie et de l’industrie ont demandé un rapport sur les impacts de cette exploitation qui devrait être remis en juin. Le rapport d’étape rendu public le 21 avril laisse néanmoins une porte ouverte à l’exploitation de ces ressources. La France aurait sous ses sols près de 500 milliards de mètre cube de gaz de schiste, soit près de 90 ans de consommation.

Bien sûr, Total, GDF SUEZ se félicitent de ce rapport plus rassurant pour la poursuite de leur activité dans ce domaine.

La question des gaz et huile de schiste reste ouverte en France.

Avec les reportages de Radio Canada au Québec et aux Etats-Unis.

Pour en savoir plus, le film de Josh Fox, « Gasland » dans les salles


flèche Sur le web : http://sites.radiofrance.fr/francei...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.