F1 : La valse des astérisques
Radio Canada
Article mis en ligne le 18 juin 2009
dernière modification le 17 juin 2009
logo imprimer

F1 : La valse des astérisques

(Source : Radio-Canada) Les équipes membres de la FOTA sont inscrites pour la saison prochaine, mais avec un astérisque. Trois nouvelles écuries s’ajoutent. Ferrari conteste son inscription.

2009-06-12 17:31:14

La FIA ne fait pas trembler le temple.

Elle a bien inscrit dans sa liste des engagés de 2010 les équipes membres de la FOTA, mais certaines avec un petit astérisque.

Il y a en effet cinq équipes inscrites avec cette petite étoile désormais connue, signifiant qu’elles ont un « petit » problème à régler avec la FIA.

Il s’agit de BMW Sauber, Renault, Toyota, McLaren et Brawn GP.

Brawn GP qui, ironiquement, domine la saison 2010, grâce aux performances inégalées et à la fiabilité de la BGP001, ainsi qu’aux prouesses de son pilote Jenson Button.

Ainsi, voici la liste publiée :

Ferrari
Toro Rosso
Red Bull
Williams
Force India
Campos GP
Manor GP
Team USF1
McLaren*
BMW Sauber*
Renault*
Toyota*
Brawn GP*

*Ces 5 équipes ont soumis des inscriptions à certaines conditions. La FIA les a invitées à retirer ces conditions dans le cadre de discussions qui devront avoir lieu d’ici le vendredi 19 juin.

Ferrari ne veut pas plier

Réaction immédiate de Ferrari : elle s’oppose à son inscription sans condition.

« Ferrari a lié son inscription le 29 mai à certaines conditions. À ce jour, ces conditions n’ont pas été acceptées. Malgré un rappel de Ferrari, la FIA a choisi d’inclure Ferrari sans condition dans la liste de 2010.

« Pour dissiper tout doute, Ferrari réaffirme qu’elle ne participera pas à la saison 2010 de F1 avec les règlements adoptés par la FIA, sans l’accord de Ferrari comme le prévoyait une entente avec la FIA », conclut le communiqué.

Autrement dit, la FIA croit que Ferrari est liée contractuellement à la F1, et Ferrari croit que ce contrat n’est plus valide.

Ce contrat prévoyait apparemment que Ferrari aurait un droit de regard sur les changements réglementaires, ce qui n’a pas été le cas dans le dossier du plafond budgétaire.

Red Bull et Toro Rosso ont aussi rappelé le caractère « conditionnel » de leur inscription.

Quant aux autres équipes de la FOTA, elles ont jusqu’au 19 juin pour s’entendre avec la FIA et voir leur astérisque disparaître.

S’ajoutent trois nouvelles écuries : Campos GP, Manor GP et Team USF1. Prodrive et Lola, non retenues, se sont dites déçues. Les deux potentielles équipes sont impatientes d’arriver au 19 juin, date à laquelle la FIA pourrait exclure certaines écuries du plateau actuel.

La FIA et huit écuries, réunies dans la FOTA, sont en conflit au sujet du règlement 2010, qui prévoit un plafond budgétaire de 45 millions d’euros (sans compter le salaire des pilotes et les dépenses en marketing).

On ne sait pas encore si la rencontre de « la dernière heure » entre Max Mosley et les représentants de la FOTA, jeudi, a permis de rapprocher les deux camps.

L’escalade des dernières semaines a fait croire que plusieurs acteurs majeurs du championnat F1 n’apparaîtraient pas sur la liste des inscrits de vendredi.

Williams et Force India ont aussi été suspendues de la FOTA pour s’être inscrites au championnat de leur propre chef.

Une voix de plus

L’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) a ajouté son grain de sel.

L’ACEA a menacé de retirer de la F1 toutes les écuries que les motoristes financent si la FIA ne modifiait pas son règlement à deux vitesses pour 2010.

L’ACEA dit soutenir la FOTA, qui veut établir une « gouvernance stable » de ce sport et des « règles claires et transparentes communes à tous les compétiteurs ».

« Si ces objectifs ne sont pas atteints, BMW, Ferrari, Mercedes, Renault et Toyota, avec d’autres équipes, sont déterminés à trouver une alternative à la pratique de ce sport, qui apporte de la clarté, des certitudes en terme de règles et d’administration et une juste allocation des revenus aux écuries », a ajouté l’ACEA.


flèche Sur le web : http://nouvelles.sympatico.msn.ca/S...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.