Aérodrome de Verneuil - Les Mureaux : les inquiétudes débutent, la mobilisation également...
MediaSeine lundi 16 mars 2009
Article mis en ligne le 4 juillet 2009
logo imprimer

En lien étroit avec un éventuel circuit...

Samedi 14 et dimanche 15 mars, deux associations : l’Amicale du Quartier de la Route de Verneuil (AQRV) et les Amis de Triel ont alerté la population et le maire de Triel-sur-Seine sur la possibilité d’ouvrir l’aérodrome de Verneuil - Les Mureaux aux ULM (avions très légers) et sur l’augmentation du trafic vers 50.000 mouvements par an. Nous avons rencontré les principaux acteurs de cette mobilisation.

Philippe Paillet, président des Amis de Triel
MediaSeine : Philippe Paillet,vous êtes le président des Amis de Triel, pourquoi-vous rassembler aujourd’hui place de la mairie à Triel-sur-Seine ?

Philippe Paillet : Le but est d’informer les Triellois sur leur avenir à court terme, c’est-à-dire le développement de l’aérodrome de Verneuil - Les Mureaux.

Philippe Payet, président de l’association « Les Amis de Triel »Aujourd’hui, l’autorisation est de 8000 vols par an. Les pouvoirs compétents veulent le passer à 30.000 puis 50.000 mouvements par an. Pour vous donner un ordre d’idée, 50.000 mouvements par an c’est l’aéroport du Bourget. Cela représente plus de 150 vols par jour, c’est quelque chose d’absolument délirant.

Ils veulent en même temps ouvrir l’aérodrome aux hélicoptères ainsi qu’aux ULM. Ce genre d’engins volent très bas.

Nous avons distribué 4600 tracts dans toutes les boîtes de Triel afin d’alerter et de solliciter l’opinion publique sur ce projet.

Avez-vous interpellé les élus ?

P.P : J’ai contacté M. le maire de Triel qui va nous recevoir mais tous n’ont pas l’air d’être au courant. Je trouve ça dramatique car cette ville, par exemple, est directement concernée. Toute sa population est concernée.

Le 23 mars à la sous-préfecture, que craignez-vous ?

Premier rassemblement place de la mairie de TrielP.P : Le 23 mars, c’est la date de la prise de décision sur le trafic de 50.000 mouvements par an et l’acceptation d’autoriser les ULM sur l’aérodrome. J’espère que l’on aura assez fait de ramdam pour peser dans le processus de décision. Je compte également sur vous, mediaseine, pour diffuser cette information et ainsi propager au plus grand nombre le risque qui nous attend.

Concrètement ce seront des nuisances sonores en plus pour la population ?

P.P : Oui. Beaucoup de bruit mais j’espère que l’on en fera plus avant pour ne pas que cela arrive. Ce qui est malheureux c’est que l’on soit obligé d’aller dans la rue.

Les projets comme cela sortent un beau jour et on n’invite pas la population à venir en discuter. Où est la concertation ? Personne n’a la monopole des bonnes idées.

Robert Delerin pour l’Amicale du quartier de la route de Verneuil (AQRV)
Robert Delerin, vous faites partie de l’AQRV. Vous vous mobilisez au même titre que les Amis de Triel. Que craignez-vous sur l’aérodrome de Verneuil-Les Mureaux ?

Robert Delerin : Ce que l’on craint c’est que l’on ait un nouveau type d’aeronef, les ULM, sur ce terrain. Il faut savoir que ces engins n’ont pas les mêmes obligations qu’un avion de tourisme classique.

Robert Delerin pour l’AQRV répond à nos questionsCe type d’appareil n’a pas de surveillance technique comme pour les avions car ils ne sont pas obligés de passer par des organismes agréés pour l’entretien. C’est sous la seule responsabilité des pilotes. Ce sont des avions qui vont moins vite et volent moins haut. Cela signifie donc des nuisances certaines pour les habitants du secteur. Ce n’est pas tout de vouloir dire mettre des réglementations phoniques aux maisons. En été on ouvre les fenêtres, cela est donc inutile.

Et puis, il y a énormément d‘accident mortels avec ce type d’engins.

Ces 50.000 mouvements par an sont une supposition, une certitude, vous utilisez le principe de précaution… ?

R.D : Cela peut devenir une réalité. Cependant, on ne nous dit pas tout. Pourquoi ces 50.000 mouvements par an ? On s’aperçoit qu’en fin de compte, il y a des idées cachées qu’on ne nous signale pas.

20.000 mouvements semblent déjà être un bon compromis puisque l’on peut modifier le nombre de mouvement chaque année pour l’année suivante. Pourquoi passer de 3800 mouvements actuellement à 50.000 ?

Etat des lieux en présence du maire de Triel-sur-Seine, Joël MancelPourquoi se mobilise votre association l’AQRV ?

R.D : Pour ne pas voir voler les ULM dans les conditions que je vous ai cité et pour une maitrise de ces chiffres de mouvements.

Faites vous un lien entre ces 50.000 mouvements par an et le projet de circuit de F1 a Flins - Les Mureaux ?

R.D : De plus en plus, on a le sentiment que quelque chose se trame...

Lire le tract de la manifestation :

http://storage.canalblog.com/34/98/517340/370 65650.pdf

Toujours plus d’infos sur le forum mediaseine :

http://www.mediaseine.fr/forum/viewtopic.php ?f=12&t=107&p=665#p665

Mais également sur :

http://lesmureauxvuedd.canalblog.com/


flèche Sur le web : http://www.mediaseine.fr/Aerodrome-...

Prochainement

Pas d'évènements à venir

Quelques chiffres...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.