DISCOURS D’Alain SCHMITZ Président du Conseil Général des Yvelines.
Article mis en ligne le 6 juillet 2009
logo imprimer

Monsieur Bédier à son digne successeur. Même propos...

Extrait du discours du nouveau Conseiller Général des Yvelines

Quatrième priorité (mais pas des moindres) enfin, la Vallée de l’Automobile, projet ô combien emblématique pour le département et le Conseil général. Il est à la croisée des chemins entre les aspects économique, environnemental, social. En ce sens il s’agit d’un véritable projet de développement durable, projet résolument moderne, qui a d’ailleurs été, je le rappelle, adopté à l’unanimité par notre assemblée.

Il s’agit de faire des Yvelines un pôle d’excellence où s’inventeront, se construiront se développeront les véhicules du futur, plus adaptés à nos modes de vie et plus respectueux de l’environnement. Pour cela notre département peut s’appuyer sur une histoire, un patrimoine particulièrement riches, ainsi que sur une présence industrielle et de recherche de premier plan qu’il s’agit de préserver, de valoriser, de soutenir.

Des premiers résultats très encourageants ont déjà été obtenus. Je pense en particulier au renforcement du site Renault à Flins et la réflexion engagée sur de nouvelles perspectives de développement du site comme chaine d’éco-déconstruction de véhicule.

Cette Vallée de l’automobile pour exister face à la concurrence internationale a besoin d’une vitrine qui lui assure sa renommée : C’est l’intérêt du projet de circuit pour accueillir l’épreuve française d’une compétition de renommée internationale. Ce circuit est la garantie immédiate d’ouvrir la Vallée de l’automobile au monde, d’y attirer les meilleurs chercheurs et de réussir sa reconnaissance internationale. Très rapidement, j’entends créer et organiser la première compétition de véhicules électriques indépendantes du projet F1 mais néanmoins complémentaire.

Au-delà de la notoriété, la compétition automobile agit comme un véritable laboratoire technologique. Ne nous voilons pas la face, l’automobile évoluera vers des modèles toujours plus économes en énergie mais pour cela il faut offrir des terrains d’expérimentation à la recherche. La Formule 1 en est un aujourd’hui.Les grandes avancées technologiques se sont toujours faites grâce à l’émulation sportive.
Je veux dire aux sceptiques que notre projet n’oppose pas l’industrie à l’écologie ou encore l’agriculture biologique à l’automobile. Notre responsabilité d’élu est de trouver la voie de passage, la symbiose entre ces domaines et ces secteurs tous aussi importants pour le progrès de nos sociétés.

Comme je suis convaincu que notre réussite dépend pour large part de l’accueil du Grand Prix de France de F1, je vais réfléchir à la création d’un comité de projet qui en assurera le suivi et qui sera composé des élus concernés, des professionnels, des associations désireux de faire aboutir cette initiative. Je veux aussi réfléchir à l’opportunité unique que serait la Vallée de l’Automobile pour le Grand Paris dans la perspective d’une métropole allant du Havre à Paris et qui géographiquement rassemblerait tous les acteurs de cette filière.

Ce projet intéresse toutes les Yvelines et bénéficiera à tous ! Que ce soit en matière d’emplois, de création de richesses, d’attractivité, de tourisme, de commerces, de rayonnement, etc.

Le territoire des Yvelines a très souvent été précurseur tout au long de son histoire, et il a su saisir les opportunités qui se présentaient. Nous avons la chance d’en écrire une nouvelle page belle et noble car chargée d’espérance ; j’entends dans mes responsabilités nouvelles tout faire pour y parvenir !

voir le discours en entier


Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • schmitz_alain04018c.jpg
  • 11.3 ko / JPEG
  • DiscoursCG_smitz_du_3_juillet_2009.pdf
  • 45.5 ko / PDF


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.