Précision suite à article du Parisien du 9 sept 2009
Contre un circuit de F1 en Ile de France
Article mis en ligne le 10 septembre 2009
dernière modification le 11 septembre 2009
logo imprimer

Communiqué du collectif Flins sans F1

Suite à l’article du Parisien du 9 septembre 2009, le Collectif Flins sans F1 rappelle qu’il est indépendant de tout mouvement politique mais combat un projet qui, lui, est éminemment politique.

Il se bat avec les collectifs Val d’Oise sans F1 et Court-Circuit Val d’Europe contre toute implantation d’un nouveau circuit en Ile de France, en écartant toute personnalisation de ses interventions.

Les projets de Flins, Sarcelles et Marne la Vallée ont comme points communs de détourner des terres agricoles, d’être au milieu de zones fortement urbanisées sensibles aux problèmes de bruit, de pollution et aux difficultés de circulation.
Ces projets s’appuient sur une création d’emplois qui reste totalement illusoire, et sont silencieux quant à l’utilisation du circuit sur toute l’année hors Grand Prix.

Chaque site présenteen outre des spécificités : présence de la nappe phréatique, de la zone inondable et utilisation d’argent public pour le projet de Flins.

Un nouveau circuit est un investissement du passé à l’heure du bilan carbone, totalement contraire au Grenelle de l’Environnement et indécent en période de difficultés économiques.

Après avoir demandé au Préfet de Région une expression claire de l’Etat rejetant tout nouveau circuit en Ile de France, les trois collectifs demanderont aux différentes listes présentes aux élections régionales de se positionner par rapport à ces projets de circuits formule 1.

Le collectif Flins sans F1 www.collectif-sansf1.fr




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.