Je change mon fusil d’épaule...

Déclarations de Mr Schmitz dans le parisien...

Article mis en ligne le 9 septembre 2009
dernière modification le 10 septembre 2009
logo imprimer

Je veux créer un Grand Prix écologique...

C’est la rentrée aussi au conseil général. Alain Schmitz (UMP), qui a succédé le 3 juillet dernier à Pierre Bédier à la tête de l’assemblée départementale, fait le point dans nos colonnes sur ses projets pour les Yvelines.

Dès la rentrée, porterez-vous à nouveau le projet de vallée de l’Automobile ?
Alain Schmitz . Oui.
J’assure que notre soutien à la filière automobile est plein et entier. Nous voulons que les Yvelines deviennent le coeur d’une industrie automobile innovante, qui sera axée sur le véhicule du futur, la voiture électrique et même sur l’écodéconstruction, le moyen de recycler proprement les véhicules. Cette dernière option trouve un allié de poids aux usines Renault de Flins, qui avancent grandement sur ce sujet.

Un circuit de Formule 1 a-t-il sa place dans une telle réflexion ?
Nous venons de réaliser des études d’impact sur le site choisi pour le circuit automobile. Elles démontrent que les nappes phréatiques seront bien protégées. Mais en parallèle, je change mon fusil d’épaule . Je pense désormais à une option plus écologique que la Formule1 : créer un Grand Prix écologique que je veux dans notre département. Pourquoi ne pas imaginer une grande compétition de la voiture électrique ? Cela se fait déjà aux Etats-Unis. La France pourrait devenir la première nation européenne à créer un tel événement. Et cela collerait parfaitement à l’image de notre département, à la fois innovant et respectueux de l’environnement dans toutes les décisions qui seront prises désormais.

Que ferez-vous alors des grands projets d’infrastructures routières et de transport ?
Pour le moment, tout est bloqué. Nous ne sommes pas seuls décisionnaires. Nous devons attendre les élections régionales pour travailler et discuter sérieusement sur la voie express de la Vallée de la Mauldre, le prolongement de l’A 104, le pont d’Achères, la tangentielle ouest ainsi que le tramway qui desservira Viroflay et Vélizy. J’ai insisté auprès du ministre Christian Blanc pour que sa réflexion sur le Grand Paris intègre la ligne Eole Mantes - La Défense et Mantes - Saint-Lazare.

Les Yvelines pourront-elles soutenir financièrement tous ces projets ?
Je suis confronté à des difficultés budgétaires que n’ont pas connues mes prédécesseurs : les recettes se tassent, les dépenses demeurent importantes. Il faudra faire des choix d’investissements. Nous avons néanmoins une grande capacité d’emprunt. Le budget sera délicat à définir cette année, en 2011 et peut-être en 2012.


flèche Sur le web : http://www.leparisien.fr/yvelines-7...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.