Circuit F1 à Flins
le curieux silence de Madame Pecresse
Article mis en ligne le 30 juin 2009
dernière modification le 1er juillet 2009
logo imprimer

Circuit de Formule 1 : le curieux silence de Madame Pecresse

Marie-Pierre De la Gontrie, première Vice présidente du Conseil Régional d’Ile de France en charge des finances, du contrat de plan et des contrats particuliers avec les départements s’étonne du silence de Valérie Pécresse sur le projet de Formule 1 dans les Yvelines
 

« Le projet d’installation d’un circuit de Formule 1 dans les Yvelines est porté et très fortement soutenu par le conseil général des Yvelines et par son président Pierre Bédier ».

« Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie et du développement durable a fait connaître son désaccord : le circuit « est sur des champs de captage d’eau donc pour moi ce problème est réglé ». Il avait en outre mentionné que « ce sont des espaces réservés au Schéma Directeur de la Région Ile-de-France pour l’eau et pour une agriculture de proximité, une agriculture biologique ».

« Dans le même sens, Chantal Jouanno, secrétaire d’État chargée de l’Écologie, Chantal Jouanno, s’est expressément déclarée contre le projet de circuit de F1 à Flins car, dit-elle, « il est hors de question de sacrifier l’environnement pour un circuit ».

« Curieusement Valérie Pécresse, elle-même élue de Yvelines et candidate à la Présidence du Conseil Régional pour l’UMP, reste silencieuse sur un projet qui concerne pourtant son département, et la région qu’elle prétend diriger et qui oppose élus et ministres de sa majorité….la ministre serait-elle gênée ? »


flèche Sur le web : http://francinebavay.info/journal/?...

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • pecresse.jpg
  • 42.7 ko / JPEG


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.