Plan Borloo sur la voiture « propre »
Article mis en ligne le 21 octobre 2009
dernière modification le 22 octobre 2009
logo imprimer

Comme prévu, le ministère du Développement durable a présenté jeudi 1er octobre un plan national pour favoriser le développement de voitures électriques et hybrides rechargeables.

Il comporte 14 mesures :

  • 1. Lancer dès 2010 des démonstrateurs d’infrastructures de charge.
  • 2. Intégrer les véhicules décarbonés dans les nouvelles solutions de mobilité
  • 3. Créer une filière batterie.
  • 4. Achat des premiers véhicules : 100 000 d’ici 2015 - déjà 50 000 identifiés.
  • 5. Confirmation du super-bonus de 5 000 euros pour l’achat de véhicules jusqu’en 2012.
  • 6. Une prise standard pour charger son véhicule suffit. Aucun changement n’est nécessaire au domicile.
  • 7. Dès 2012 les constructions d’immeubles (bureaux et habitations) avec parking intègreront obligatoirement des prises de recharge.
  • 8. Dans les copropriétés, la création d’un « droit à la prise » facilitera les travaux nécessaires.
  • 9. Au travail, la création de prises sera également facilitée, et obligatoire dans les parkings des immeubles de bureaux d’ici 2015.
  • 10. Normaliser une prise unique au niveau européen, quelle que soit la puissance de charge.
  • 11. Les communes seront soutenues pour déployer les infrastructures de recharge publique.
  • 12. Organiser le déploiement opérationnel du réseau.
  • 13. Assurer une production d’énergie non fossile pour les véhicules décarbonés.
  • 14. Donner une seconde vie à la batterie et à ses éléments.

France Nature Environnement dit STOP
Le progrès technique n’est pas toujours un progrès écologique !

L’Etat devrait annoncer l’achat de 40 000 véhicules électriques. Le Président de Renault espère équiper 10% du marché mondial en véhicules électriques. Un simple progrès technologique devient une véritable entreprise de verdissement publicitaire. Est-ce un progrès pour la planète ?

Arnaud Gossement, porte-parole de FNE s’inquiète : « Ne confondons pas vitesse et précipitation ! L’emballement publicitaire autour du véhicule électrique est totalement démesuré. Une voiture qui roule avec de l’électricité, produite grâce au charbon ou au fioul, émet donc du CO2. L’ADEME nous parle d’un bilan en émissions de CO2 équivalent à un véhicule classique, environ 126g de CO2. Il faut arrêter de nous parler de voiture propre ! La voiture « propre » crée autant d’embouteillages, de déchets et de route qu’une voiture classique ».

La reconversion écologique de l’automobile passe par du « moins de voitures » !

Les finances publiques sont dans le rouge. Et pourtant, le secteur automobile est toujours autant choyé par les finances de l’Etat alors que la « voiture propre » n’est pas l’avenir de l’industrie automobile. Elle n’est qu’un placebo à une crise bien plus profonde.

Michel DUBROMEL, Responsable Transports de FNE explique : « Marchés de renouvellement en Europe et marchés émergents en expansion ont le même objectif : construire toujours plus de voitures. Que l’on évalue l’efficacité en matière d’emploi et d’environnement de toutes ces aides publiques et que l’on pose enfin la douloureuse question de la reconversion du secteur automobile. Rappelons que Renault réalise près de trois quart de son chiffre d’affaires hors de France ! »

FNE dénonce le refus de concertation sur le véhicule électrique

Afin de diffuser à grande échelle le véhicule électrique, il faut des infrastructures de recharge. Le Gouvernement a inséré récemment dans le projet de Loi Grenelle 2 une disposition spécifique à ce sujet.

Céline Mesquida, chargée de mission Transports de FNE explique : « Si la voiture électrique peut être pertinente sur des usages bien précis, comme la livraison en ville par exemple, les infrastructures de recharge vont être nécessaires. Nous aurions souhaité débattre de tous ces enjeux au sein du Groupe de travail gouvernemental. Mais l’on nous a gentiment fait comprendre que nous n’y avions pas notre place… Comment dans cette situation ne pas être inquiets ? »

Mon avis

Un clair et massif soutien à l’industrie automobile.
Bon exemple de greenwashing
Le nucléaire est-il la solution prévue à l’objectif production d’énergie non fossile pour les véhicules décarbonés ?
On peut craindre cette imposture !

L’article original


flèche Sur le web : http://www.centpourcentnaturel.fr/p...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.