Débat à Versailles le 19 novembre sur la relocalisation de l’agriculture.
Article mis en ligne le 15 novembre 2009

par Fabienne
logo imprimer

L’occasion de débattre et s’informer sur un sujet qui nous concerne pour notre combat : la relocalisation de l’agriculture : à Versailles le 19 novembre

lors du

Procès des 58 faucheurs d’OGM de poinville devant la cour d’appel de Versailles les 18,19 et 20 novembre

Le 18 août 2007, 58 faucheurs volontaires neutralisaient un champ de maïs transgénique à Poinville en Eure-et-Loir. Ils montraient leur volonté de n’avoir d’OGM ni dans les champs, ni dans les assiettes.

Le 5 juin 2008, le Tribunal de Chartres les a relaxé au nom de l’état de nécessité, suivant en cela les actes du Grenelle de l’environnement et l’avis de la préfiguration de la Haute autorité. Le tribunal a admis que l’état de nécessité répondait à des intérêts sociaux et environnementaux de valeur constitutionnelle défini dans la Charte de l’environnement.

Les juges ont relevé la carence de l’État français lésant les citoyens tant au niveau de l’information que de leurs possibilités d’action. De plus, ils ont dit que les expérimentations de Monsanto en plein champ portaient atteinte à l’environnement et aux droits des cultivateurs voisins de produire sans OGM. 

Les 18,19 et 20 novembre 2009, les 58 faucheurs volontaires d’OGM, relaxés le 5 juin 2008 par le tribunal de Chartres, vont comparaitre devant la cour d’appel de Versailles.

Une marche de soutien a lieu le mercredi 18 novembre à 13 h afin d’accompagner les prévenus du marché aux fleurs (avenue de Saint-Cloud) à la cour d’appel.

En marge du procès, l’association Yvelines Sans OGM organise les Journées de l’Alternative Alimentaire pour s’informer et débattre ensemble.

mercredi 18 novembre : L’actualité sur les OGM

10 h – Le point sur les OGM : cultivés, autorisés, en cours d’autorisation avec Anne Furet (Inf’OGM), Michel Dupont (assistant parlementaire européen).

13 h - Marche d’accompagnement des prévenus du Marché aux Fleurs à la Cour d’Appel

15 h – Projection du film canadien « Pas de pays sans paysans », réalisé par Eve Lamont, suivie d’un débat.

17 h – Les consommateurs face aux OGM et aux pesticides

avec Yann Fiévet (Action Consommation).

20 h – OGM, OGM cachés : tout ce qu’il faut savoir

avec Christian Vélot (docteur en biologie, maître de conférences en génétique moléculaire à l’université Paris-Sud), Guy Kastler (Réseau Semences Paysannes).

jeudi 19 novembre :Relocaliser l’agriculture et l’alimentation

10 h – Ateliers sur l’agriculture périurbaine en Ile-de-France, avec une introduction d’Anny Poursinoff (conseillère régionale Ile-de-France chargée de l’agriculture biologique) :

1. L’accès au foncier avec Valérie Rosenvald (Terre de Liens).

2. Créer une AMAP avec Garlonn Kergourlay (administratrice du réseau AMAP d’Ile-de-France).

3. Jardins familiaux et partagés avec Alain Perrin (Jardins Familiaux de Saint-Ouen-l’Aumône), Frédéric Géral (Le Sens de l’Humus), Jardins Partagés de Montreuil.

14 h 30 – Restitution des ateliers

16 h – Se nourrir avec une production saine et locale : changer la politique agricole !

avec Serge Latouche (professeur émérite d’économie à l’université d’Orsay, objecteur de croissance), André Bouchut (secrétaire national de la Confédération paysanne).

20 h 30 – Le pillage des paysanneries du monde (à l’Ecole d’Architecture)

avec Aurèlie Trouvé (ATTAC), René Louail (Via Campesina Europe). Modérateur : Hervé Le Meur (OGM Dangers).

vendredi 20 novembre : Désobéissance civile et résistances

10 h – La non-violence, ses objectifs et ses principes

avec Jean-Baptiste Libouban (Collectif des Faucheurs Volontaires d’OGM), Guillaume Gamblin (MAN).

15 h – Pourquoi ils désobéissent !

avec Christiane Levilly (RESF), Jean-Baptiste Eyraud (DAL), un membre du Collectif des Déboulonneurs et des Enseignants désobéisseurs.

17h - Clôture festive et musicale : Concert à prix libre avec Nouhouh !, Guyom Touseul et Loulou Green

http://www.yvelinessansogm.ouvaton.org/




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.