Pas de circuit F1 à Flins : satisfaction de Pécresse (UMP) et Huchon
Article mis en ligne le 2 décembre 2009
logo imprimer

NDLR :A suivre de près, campagne électorale démarrant... : Mme Pécresse :
« Je veux faire en revanche de la vallée de la Seine une grande région pour la filière automobile, en reliant notamment le bassin de Flins avec le pôle de Saclay », a-t-elle poursuivi.

PARIS - Les têtes de listes UMP et PS aux élections régionales, Valérie Pécresse et le président sortant Jean-Paul Huchon, se sont chacun félicités, mercredi, de l’abandon du projet de circuit de Formule 1 dans les Yvelines.

« Jamais ne ne soutiendrai, en tant que président de région, un projet contraire au Grenelle de l’environnement », a déclaré Mme Pécresse à des journalistes en commentant l’abandon du projet prévu à de Flins-Les Mureaux (Yvelines). « Flins était jugé contraire au Grenelle, je ne pouvais donc pas le soutenir », a-t-elle dit.

« Je veux faire en revanche de la vallée de la Seine une grande région pour la filière automobile, en reliant notamment le bassin de Flins avec le pôle de Saclay », a-t-elle poursuivi.

De son côté, M. Huchon a rappelé dans un communiqué que « depuis le début, la région Ile-de-France s’est opposée à ce projet et a réaffirmé sa position contre toute implantation de circuit de Formule 1 en Ile-de-France ».

« Avec l’abandon de ce projet, c’est toute l’éco-région Ile-de-France qui a fait un pas en avant », a-t-il estimé.

Le président UMP du conseil général des Yvelines, Alain Schmitz, a annoncé mardi sur son site internet qu’il retirait ce projet de circuit de Formule 1 à Flins-Les Mureaux (Yvelines).

(©AFP / 02 décembre 2009 15h35)
source


flèche Sur le web : http://www.romandie.com/ats/news/09...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.