Diffusez notre dernier tract mis à jour
F1, FIN, ENFIN !
Article mis en ligne le 17 décembre 2009
dernière modification le 9 décembre 2009
logo imprimer

une victoire comme ça , ça se fait savoir !

un outil utile : le dernier tract du Collectif Flins sans F1

Par mail, par poste, par boitage ou sur les gares , marchés etc... à diffuser sans modération !

F1, FIN, ENFIN !!

La mobilisation a payé

La raison l’a emporté

C’est la victoire des citoyens
et de la démocratie

F1, FIN, ENFIN !!

La mobilisation a payé

La raison l’a emporté

C’est la victoire des citoyens
et de la démocratie

Voici bientôt un an que ce projet aberrant a été combattu par le Collectif Flins sans F1 .
De toutes parts, de nombreuses voix s’élevaient contre ce projet de plus en plus absurde et improbable, les déclarations se multipliaient.
Mais certains des décideurs (au Conseil Général, à la mairie des Mureaux et de Flins) s’accrochaient à cette chimère et faisaient traîner la décision.

La publication d’une étude d’impact, non complète et contradictoire, n’a pas convaincu !
Le ministère de l’Écologie ne l’a pas approuvée !

Aujourd’hui, le silence n’étant plus tenable, le Conseil Général des Yvelines, tout en tentant encore d’opposer le combat écologique au combat pour l’emploi , se refait une virginité écologique en annonçant :

le retrait définitif du projet de circuit F1
la restitution des terres à l’Agriculture Biologique

Que ce soit par voie de tracts, manifestations, réunions, site internet, nombreuses rencontres, nos contacts avec des élus, les ministères, la mairie de Paris, le conseil Régional ou Général,
nos arguments ont fait mouche :
très peu d’emplois ,
nuisances énormes, bruit, pollution, circulation aggravées
nappe phréatique en danger ,
terres agricoles et projet bio sacrifiés
zone inondable,
gâchis d’argent public,
décote immobilière
déni de démocratie, citoyens non consultés...

Bref, tous les inconvénients cumulés !

Le Collectif Flins sans F1 appelle à la plus grande vigilance
sur le devenir de « la vallée de l’automobile » :

L’intégration demandée par M. Schmitz dans le « Grand Paris » est-elle souhaitable ?

N’aura-t-elle pas pour conséquence des projets de bétonnage supplémentaire ?

N’aura-t-elle pas pour conséquence des décisions prises à Paris ?

Demandons la réutilisation des 221 millions d’€ budgétés, à l’origine, pour la réalisation du circuit et ses infrastructures.
(et ce en regard de certaines économies contestables, votées récemment, comme celles sur les centres de loisirs et colonies de vacances)

Demandons la publication du montant des dépenses occasionnées par ce projet
(communication, études, fouilles …), on parle de 7 à 8 millions d’€ …

Nous serons très attentifs
au devenir des terres agricoles.


COMMUNIQUE DU COLLECTIF FLINS SANS F1 SUITE AU RETRAIT DU PROJET DE CIRCUIT F1 du 1er décembre 2009

Le circuit de formule 1 à Flins-Les Mureaux est bien mort et enterré, et les terres reviennent à l’agriculture biologique. Le Président du Conseil Général, Monsieur Alain Schmitz vient de l’annoncer.
Cette victoire du bon sens et de la raison est le résultat de la très forte mobilisation citoyenne qui a vu le jour pour s’opposer à ce projet aberrant.
Tous ceux qui ont participé, sous une forme ou sous une autre, à cette mobilisation ont droit à une part de ce résultat. Le Collectif Flins sans F1 est dans l’action depuis plus d’un an. Il se félicite de cet aboutissement et remercie les citoyens, les municipalités et les associations qui se sont opposés à ce circuit.
Le Collectif Flins-sans F1 continue la lutte aux côtés des collectifs Val d’Oise sans F1 et Courtcircuit Val d’Europe contre les autres projets de nouveaux circuits qui doivent également être abandonnés.

L’action paie … il faut s’en souvenir !

Le combat pour une citoyenneté active et vigilante en Seine -Aval continue !


Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • Tract_collectif_F1_decembre_09_couleur_Version_Def.pdf
  • 611.7 ko / PDF
  • Tract_collectif_F1_decembre_09_couleur_Version_Def_Page_1.jpg
  • 299.5 ko / JPEG


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.