Fin de la F1 à Flins ...
Amnésie, hallucination, rêve ou lâcheté politique ?
Article mis en ligne le 3 janvier 2010
dernière modification le 30 décembre 2009
logo imprimer

Un projet de circuit F1 qui tient en haleine un an, une mobilisation citoyenne exemplaire, une victoire mémorable et ... un silence assourdissant de ceux qui prétendent représenter les citoyens... alors ? amnésie, hallucination ou déni et lâcheté politiques ?

Pincez nous, pincez vous ! ...

Vous avez rêvé (ou cauchemardé !) : il n’y a jamais eu de projet de circuit F1 à Flins-Les Mureaux !

Vous avez rếvé les manifestations, les réunions de villes ou de proximité, les nombreuses rencontres, démarches, interventions diverses et imaginatives, les communications par mails et un site très à jour, les courriers, autocollants, affiches, tractages... Fallait pas, vraiment !

Il y a à peine un mois, vous avez donc fantasmé l’abandon du circuit F1 à Flins !

Vous dites ?... mais de quoi vous parlez aujourd’hui ? c’est de l’histoire ancienne !

Pfuitt ! On n’a pas besoin d’en parler puisque c’est fini ! ni ni ni !

Donc, rien de rien, ni dans les conseils municipaux des villes concernées (Flins et les Mureaux), ni dans les journaux du Conseil général ou de la communauté des communes de Seine Aval de décembre, distribués à tous les habitants... avec pourtant en page centrale, la vallée de l’automobile (qui hier tablait sur le circuit F1 !!) et la voiture du futur à Renault Flins...

Mais non, on ne se moque pas de vous, citoyens, on vous enfume c’est tout !

Effacé aussi et vite fait, le site du Conseil Général destiné à ce projet dithyrambique et voilà le tour est joué ! Ni vu ni connu !

Les citoyens n’ont qu’à se contenter de la seule et unique déclaration du Président Mr Schmitz du 1er décembre ... Fermez le ban !

Avec cette défaite mémorable d’élus d’ordinaire tellement sûrs de leur fait , ne vaut-il mieux faire profil bas, n’est-ce pas ?

Dès fois que se propage et s’incruste l’idée si dangereuse que la lutte paie !...

Quant au bilan comptable des énormes dépenses publiques de tout ce fumeux projet ... ce sera fait , assure-t-on, ...en temps utile !

Mettons de côté aussi le quasi silence complice de la plupart des élus d’opposition dans cette opération d’amnésie collective, car cela donne une bien piètre image de leur pratique de la démocratie et de leurs rapports aux citoyens dont par ailleurs ils se réclamant tant ... surtout pour avoir leur voix !

Alors, vous l’avez compris, surtout « pas de vagues » autour d’une victoire citoyenne énorme contre une aberration écologique, sociale, démocratique, qui a divisé l’immense majorité de nos représentants élus de tous bords ...

Et puis, au Conseil Général et au gouvernement (?), on a déjà assez tergiversé pour savoir comment et quand l’annoncer sans trop de dégâts pour l’image !

Non mais ! ils ne vont pas nous damer le pion, ces citoyens organisés en collectif pas si « politiquement correct » que ça ...
M’enfin ! c’est qui qui décide !!

Et puis on compte bien aussi sur la plupart des médias, sites ou journaux ayant pignon sur rue, qui daignent encore en parler, pour ne retenir que l’aspect « people » ou personnalisé par certains, de cette contestation tenace ... tentant par là même, de gommer ce formidable élan citoyen collectif un peu trop gênant et bousculant ... et allez savoir... « irrécupérable » !...

Alors reparait par amnésie tacite, le consensus (mou !) sur la suite magnifique de projets économiques locaux, tous les plus « ambitieux » les uns que les autres... mais c’est déjà un autre chapitre de l’histoire... sur lequel la vigilance s’impose déjà !

Vous avez pensé « lâcheté politique » ?, « manque de respect de la parole citoyenne » ? Mais là aussi, vous dérivez dans le délire, voyons !

Alors trève de plaisanterie, oui la page n’est pas tournée et on ne fera pas taire ceux et celles qui ont tant fait pour arriver à contrer ce projet néfaste !
Car ... le grain de sable est bien là et s’est même transformé en gros caillou pas si soluble que cela !

Les citoyens, organisés en collectif Flins sans F1 et au nom de tous ceux et celles qui ne veulent pas qu’on leur vole leur belle victoire :

  • sont en droit de demander des comptes...
  • d’exiger l’application réelle des promesses, comme le retour aux terres agricoles, surtout par l’agriculture biologique, et l’abandon de tout circuit en Ile de France au minimum !

Et comme un ennui ne vient jamais seul, chiche que nos élus trouveront face à eux, en cas de besoin, tous ces citoyens-experts en environnement et économie, soucieux de vraie démocratie, et emballés par le combat collectif que beaucoup sont devenus !

Les trois petits singes auront beau continuer à se boucher les oreilles , les yeux ou la bouche.. ils devront bien dorénavant en tenir compte !

Fabienne

pour le groupe organisation du Collectif Flins sans F1




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.