LETTRE AUX CANDIDATS AUX EUROPEENNES

Le 12 mai, une lettre ouverte a été adressée par le Collectif Flins sans F1 à chaque conseiller général, voir le texte ci-contre.
Le meme jour, une lettre était adressée par le Collectif aux principaux candidats aux européennes, voir le texte ci-contre

Article mis en ligne le 30 mai 2009

par jean mallet
logo imprimer

Madame, Monsieur,
Vous conduisez la liste (UMP, PS, Modem, Europe-Ecologie, NPA, Front de Gauche, Lutte Ouvrière, Debout la République) pour la région Ile de France aux Elections Européennes du 7 juin prochain.
Le Collectif Flins sans F1 se bat contre le projet du Conseil Général des Yvelines d’implantation d’un circuit de formule 1 entre Flins et Les Mureaux. Les causes de notre opposition sont multiples :
Ø détournement de vastes terrains destinés à l’agriculture biologique alors que l’Ile-de-France est déjà très en retard en ce domaine,
Ø implantation du circuit au milieu des puits de captage d’une nappe phréatique qui dessert plus de 500000 Franciliens – à noter que certains de ces puits restent la propriété de la ville de Paris dont le Conseil s’est élevé contre le projet,
Ø implantation du circuit partiellement en zone inondable inconstructible,
Ø pollutions atmosphérique et acoustique importantes au sein d’un secteur fortement urbanisé, sans oublier la pollution visuelle.
De fait, ce projet est en totale opposition avec le Grenelle de l’environnement.
L’argument du Président du Conseil Général sur la création d’emplois n’est qu’un habillage d’un projet du passé. Nous sommes bien évidemment très attachés à la défense de l’emploi dans la vallée de la Seine, et le redéploiement de friches industrielles conséquentes sur le site de Renault Flins devrait permettre d’accueillir de nouvelles activités notamment dans le domaine de la voiture de demain, mais aussi dans des domaines diversifiés respectueux de l’environnement. La vallée de la Seine pourrait avoir l’ambition de devenir la vallée du développement durable en parfaite cohérence avec la « croissance verte ».
Récemment, Monsieur Borloo, Ministre d’Etat et Madame Jouanno, Secrétaire d’Etat, en charge de l’Ecologie se sont clairement exprimés contre ce projet désastreux pour l’environnement.
En cette période de difficultés économiques, ce projet est selon nous indécent.
C’est la raison pour laquelle nous souhaiterions connaître votre position vis-à-vis de ce projet dans les meilleurs délais.
Espérant avoir retenu toute votre attention, nous vous adressons, Madame, Monsieur, nos sincères salutations.


Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • lettre_ouverte_au_CG_rtf.rtf
  • 42.2 ko / RTF
  • lections_europeennes.rtf
  • 40.8 ko / RTF


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.