Affaire Balkany : L’Etat Français prétend vendre sous le manteau 5000 milliards d’euros de gaz et pétrole de schiste
Article mis en ligne le 6 mai 2011
logo imprimer

Le Hold-Up sur les états se porte à merveille...

L’équivalent de 65 Milliards de barils, soit 5000 milliards d’euros au cours actuel du baril, vendus par ce gouvernement, à des prospecteurs de pétrole et de gaz, dont un fond géré par Julien Balkany le 1/2 frère de Patrick Balkany.

Et tout ceci alors qu’aucun Dividende d’aucune sorte n’est versé aux citoyens de ce pays pour la gestion de cette propriété commune SOUVERAINE qu’est cette nation.

Cette vente de la propriété Citoyenne s’effectue sous omerta, sans décision parlementaire, alors que pour un montant de cette ampleur cela devrait à minima faire l’objet d’un contrat référendaire, déterminant la part du produit qui revient à chaque citoyen. Sans compter évidemment que les contraintes environnementales devraient être respectées, voire rendre cette exploitation impossible s’il s’avère qu’elle ne pourrait pas remplir les conditions de non-pollution.

Une vente sur un capital de 5000 milliards d’euros... Quatre fois la dette de l’Etat (environ 1400 milliards d’€) !

Voyez-vous quand j’explique que la monnaie n’est pas la richesse, mais que la richesse est constituée par un BILAN... Possessions (t) - Dette (t), j’essaye de rester calme... Que celui qui prétend pouvoir estimer la valeur d’un espace souverain se présente devant moi, ou qu’il se taise à jamais.

Ensuite, qui accepterait que son jardin soit exploité sans autorisation, sans accord préalable, et au prix d’une pollution non réparable et/ou non compensée ?

Ainsi il est bon de se rappeler les Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Article premier

  • Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Article II

  • Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.

Article III

  • Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Cette nation appartient à ses citoyens, l’Etat ne doit qu’en assurer la gestion, et s’assurer de verser un DIVIDENDE qui en soit le reflet de la richesse qu’elle génère, qui est incommensurable, basée sur un espace de propriété souverain, où richesses et activités ne sont permises que dans le respect du droit, de la liberté, donc de la non-nuisance à autrui. Où chaque Citoyen présent et futur est un co-propriétaire plein et entier, a donc droit à un Dividende, à voter pour choisir ses représentant, et doit être consulté pour l’ensemble des actes de portée nationale, et qui ne sauraient en aucun cas être pris sans accord démocratique.

Nous avons les moyens de gérer nous mêmes l’exploitation de toute richesse présente sur notre propriété souveraine, dont nous sommes nous-mêmes en tant que Citoyens la part la plus importante. A moins de 90% des bénéfices reversés intégralement à l’ensemble des citoyens présents et à venir, sur toute exploitation directe ou indirecte du sol national, je ne suis pas preneur.

Et vous ?


flèche Sur le web : http://www.creationmonetaire.info/2...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.