CINE-DEBAT 9 JUIN GASLAND
Article mis en ligne le 7 juin 2011
dernière modification le 2 juin 2011

par Webmestre
logo imprimer

Le film en version intégrale : GASLAND de Josh Fox

AVEC

Julien Renault de la
coordination Ile de France des
collectifs stop gaz et pétrole de
schiste

Le collectif Seine Aval

Contre le Gaz et le Pétrole de
Schiste
Suite à la forte mobilisation
citoyenne, une loi a été votée,
mais elle ne règle pas tout,
loin de là !

Le combat et le débat
continuent !

• Qu’est-ce que la fracturation hydraulique des roches-mères ?
• Pourquoi s’alarmer ? Peut-on choisir entre l’eau et le pétrole ?
• Jusqu’où peut-on extraire les ultimes réserves d’énergie fossile ?
• Quels risques pour l’Ile-de-France ? … et pour nous dans les Yvelines ?

Dans les Yvelines, 2 permis de recherche ont été demandés
pour 2/3 de la surface du département !

Cela fait maintenant plus de 10 ans que les Etats‐Unis pratiquent
la fracturation hydraulique dans l’exploitation des gaz et huiles de schiste.
Un bilan dramatique :

  • Gaspillage et pollution de l’eau : quantités
    d’eau importantes utilisées,
  • pollution des nappes
    phréatiques et risques de radioactivité accrus
    dans les eaux de récupération
  • Pollution de l’air : production de gaz toxiques
    lors de l’exploitation
  • Trafic routier intense pour les transports des
    multiples forages.
  • Habitants malades : les témoignages de problèmes
    de santé s’accumulent aux Etats‐Unis, le
    rapport de la commission parlementaire américaine
    identifie « 29 produits chimiques qui sont
    de substances cancérigènes avérées ou potentielles,
    avec des risques reconnus pour la santé
    humaine ou répertoriés comme polluants aériens
    dangereux aux termes du Clean Air Act .
    Où y a-t- il du gaz et pétrole de schiste ?
  • C’est plus de 50% du territoire français
    Aquitaine, Ile‐de‐France, Midi‐Pyrénées, Rhône‐
    Alpes, PACA, Languedoc‐Roussillon…
    et la liste
    s’allonge ! 80 % du 77, les deux tiers du 78 sont
    concernés.

En mars 2010, très discrètement, le gouvernement
français a accordé des permis d’exploration à des
sociétés françaises et étrangères (Total, GDF Suez,
Hess/Toréador…).

Suite aux mobilisations citoyennes très suivies
dans toute la France, le gouvernement a suspendu,
en mars 2011, les travaux d’exploration des huiles
et gaz de schiste jusqu’au 15 juin 2011. Mais tous
les permis ne sont pas annulés …

Maintenant que les risques sont clairement connus
et démontrés de toute part, les industriels et le
gouvernement ont préparé une autre approche pour
faire accepter la pollution irrémédiable de l’air, des
sols et de l’eau : les possibilités d’une exploitation
« propre »…

La loi votée en mai qui prévoit l’interdiction de la fracturation hydraulique , sans preuve et
n’abroge pas pour autant les permis d’exploitation délivrés jusqu’à présent ni la recherche
(exploration ) et laisse la porte ouverte à un détournement par les lobbies industriels ! !

Un des périls de la démocratie est la désinformation :

pour débattre du sujet ensemble, informez-vous !
Un collectif de citoyens et d’organisations du Val de Seine (De Bonnières à Verneuil)
exige l’interdiction immédiate de la recherche et de l’exploitation des hydrocarbures
par la technique de la « fracturation hydraulique ».

Le collectif Seine Aval est soutenu par

  • Alternative libertaire 78
  • Aquerem
  • Amis de la Nature Ile de France
  • Collectif Flins sans F1
  • Attac78Nord,
  • Europe Ecologie-LesVerts du Mantois
  • Gauche unitaire 78
  • Nouveau Parti Anticapitaliste 78
  • Solidaires 78
  • Parti de Gauche 78
  • PCF Mantes la Ville
  • Parti Socialiste 78 …



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.