Piratage : les Anonymous s’attaquent à Monsanto
Article mis en ligne le 20 juillet 2011
logo imprimer

Le groupe de cyber-activistes a lancé des attaques au mois de juin sur les serveurs web du géant de l’agroalimentaire, décrié entre autres pour ses OGM.

Après avoir piraté le Pentagone, le site Internet de Visa ou encore celui de MasterCard pour venger Julian Assange, co-fondateur de WikiLeaks, les Anonymous dévoilent leur côté écolo en s’attaquant à Monsanto, géant de l’agroalimentaire. Le groupe de « cyber-hacktivistes » a déclaré dans un communiqué : « Nous avons dégommé leur infrastructure web en deux jours. Nous préparons un wiki (site web collaboratif, ndlr) qui regroupera toutes les informations que nous avons collecté ».

Lors de cette attaque, les Anonymous en ont profité pour récupérer et diffuser les données personnelles (nom, adresse, téléphone, e-mail, lieu de travail) de 2.550 employés de Monsanto. Les hackers confient ainsi vouloir combattre « la corruption de cette société et ses pratiques commerciales immorales et condamnables » en publiant « des documents confidentiels et des informations personnelles embarrassantes » pour les multinationales, indique Le Journal du Net. En plus du vol de ces informations privées, une attaque par déni de service (DDOS) a été effectuée sur le site de Monsanto. Un mode opératoire classique.

Ces cyber-attaques ont été confirmées par Monsanto jeudi dernier, dont le porte-parole Tom Helscher est cité par CNet : « Le mois dernier, Monsanto a connu une interruption de nos sites web qui semblait être organisée par un cyber-groupe ».

Lutter contre des « atrocités environnementales »

Ce n’est pas la première fois que le groupe de pirates informatique se manifeste en faveur de l’écologie. Ils ont déjà lancé une opération baptisée « Green Rights ». En ligne de mire, les géants nord-américains du pétrole Exxon Mobil, ConocoPhillips, Canadian Oil Sands Limited et Imperial Oil. L’objectif des Anonymous est de dénoncer « la destruction » du désert du Montana (Etats-Unis) par leur projet d’acheminement du pétrole US vers le Canada.
Ils ajoutent : « Les Anonymous ne peuvent pas rester les bras croisés et laisser ces atrocités environnementales se poursuivre ». Par « atrocités environnementales », ils font référence aux sables bitumeux du Canada, vers lesquels ces entreprises se ruent. Il s’agit là d’un mélange de bitume brut, de sable et d’eau, que les associations environnementales dénoncent. Une véritable catastrophe écologique selon elles.

Maxisciences


flèche Sur le web : http://www.maxisciences.com/anonymo...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.