Communiqué du collectif local Seine aval sans gaz et pétrole de schiste
Article mis en ligne le 21 avril 2012

par Webmestre
logo imprimer

Le combat contre les gaz et huile de schiste continue aussi dans le 78 !

C’est ce qu’a conclu la cinquantaine de participants à la réunion publique organisée par le collectif local Seine aval sans gaz et pétrole de schiste et la Biocoop jeudi 11 avril à la Biocoop d’Epone.

Ainsi, afin de stopper l’ampleur des mobilisations, la loi de juillet 2011 permet au final la fracturation hydraulique de la roche pour la recherche, produisant les mêmes dégâts irréversibles et épouvantables que pour l’exploitation.(La loi interdit la fracturation hydraulique… dans son intitulé et permet la recherche encadrée… dans le texte).

De fait, la plupart (une centaine) des demandes de permis sont maintenues dont les 2 dans le 78 (concernant 2/3 de la surface du département !) et ce au mépris de la démocratie et de l’avis des habitants et des maires. Il a été décidé d’interpeler les candidats aux législatives et de continuer l’information précise à la population qui est maintenue dans l’ignorance et la falsification.

A l’instar de l’annonce récente d’annulation des forages de recherche en Méditerranée grâce à une forte mobilisation de la population et des associations, le collectif Seine-aval sans gaz ni pétrole de schiste créé il y a un an, entend bien intensifier sa vigilance et continuer son combat.

les 2/3 des Yvelines concernées par 2 demandes de permis qui se recoupent en partie




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.