Déni de démocratie à Aubergenville suite ....
Article mis en ligne le 19 mai 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

Et sûrement pas...fin !
Episode suivant !
Aprés le RV accordé par Mr Bony, maire d’Aubergenville et président de l’Intercommunalité, au cours duquel il a maintenu sa position soit : la CSF « sous loue » la salle au Collectif, la CSF aurait du informer du contenu de sa réunion (ce qui ne se fait jamais, pour aucune location...enfin, jusqu’à aujourd’hui !) . A la question « Qui a payé la location de la Nacelle pour la réunion de Mr Bédier ? », nous aurons un haussement d’épaules et c’est tout. Le même geste quand nous avons déploré ce manque de démocratie. Idem, quand nous avons évoqué le respect des maires des Mureaux, de Flins et d’Epône qui accordent gratuitement un lieu pour l’expression des opposants au circuit ! Nous, Michèle Potier (conseillère municipale d’opposition PS )et moi-même, avons compris que la décision était « anti Collectif ». Nous avons bien entendu informé le maire que nous allons porter l’affaire dans la presse et les autres médias...Là, petite réaction agacée, quand même !
Nous n’avons pu obtenir les clés de la salle que contre la remise d’un chèque de la CSF de 168 euros..
Les participants à la réunion informés par la lecture « édifiante » de la lettre du maire à la présidente de la CSF (MC Hussain) ont spontanément participé financièrement, pour dédommager la CSF !
Il apparait que cet abus de pouvoir et ces accusations diffamatoires ne peuvent rester en l’état . Il y a des recours possibles...A suivre




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.