L’Œdicnème criard victime de la F1 ?
Article mis en ligne le 18 août 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

La construction d’un circuit de Formule 1 sur les communes de Flins et des Mureaux (Yvelines) est en projet. Les fouilles archéologiques préalables viennent de commencer, alors même que l’étude d’impact vient tout juste d’être lancée.
Ce site abrite une avifaune remarquable et notamment deux espèces caractéristiques des secteurs de sols dénudés et d’herbes rases : le Vanneau huppé et l’Œdicnème criard, nicheurs depuis plusieurs années.
Ces espèces sont considérées comme vulnérables en Europe et sont des nicheurs rares dans notre région.
L’Œdicnème criard, en outre, se trouve protégé en France (code de l’environnement et arrêté du 17 avril 1981 qui interdit la destruction des individus et des nids) et en Europe (Directive oiseaux 79/409/CEE du 2 avril 1979, convention de Berne relative à la vie sauvage et au milieu naturel de l’Europe et Convention de Bonn, relative à la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage).
C’est pourquoi le Corif a demandé par courrier au Service Archéologique départemental des Yvelines de stopper les travaux (qui, s’il y a destruction de nid, constitueront une infraction aux textes en vigueur dans notre pays) et de reporter ces fouilles jusqu’à la fin de la période de reproduction, en septembre.


flèche Sur le web : http://www.corif.net/site/



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.