Sport mécanique Yvelines : la compétition électrique plutôt que la F1 ?
Article mis en ligne le 6 septembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre

Dans autonews

Le nouveau président du conseil général des Yvelines Alain Schmitz (UMP) a annoncé « un soutien à la filière automobile plein et entier », dans un entretien accordé au Parisien. « Nous voulons que les Yvelines deviennent le coeur d’une industrie automobile innovante, qui sera axée sur (...) la voiture électrique », a notamment précisé Alain Schmitz. Concernant le projet de Grand Prix de Formule 1, l’élu entame une nouvelle réflexion : « Je pense à créer un Grand Prix écologique. Pourquoi ne pas imaginer une grande compétition de la voiture électrique ? » Une déclaration qui ne devrait pas faire que des heureux pour les défenseurs du projet, qui souhaitent avant tout l’organisation du Grand Prix de France.


Quelques chiffres...

Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.