Pécresse ne soutiendra pas Flins
Article mis en ligne le 2 octobre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

Le projet d’un circuit à Flins a un peu plus de plomb dans l’aile. La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a affirmé vendredi qu’elle ne « soutiendra pas » le projet de circuit de Formule 1 de Flins-Les Mureaux, dans les Yvelines, s’il n’est pas compatible avec le Grenelle de l’environnement.

« Je ne soutiendrai pas de projet qui serait contraire au Grenelle de l’environnement, quel que soit le poste que j’occuperai plus tard », a déclaré Valérie Pécresse lors d’une visite à l’usine Renault, où doivent prochainement être produites des batteries au lithium grâce à un partenariat avec le Commissariat à l’Energie Atomique.

Pour la ministre, ce projet de circuit est « incompatible » en l’état avec les exigences du Grenelle. Auparavant, le ministre de l’Environnement Jean-Louis Borloo et sa secrétaire d’Etat à l’Environnement Chantal Jouanno se sont tous deux opposés à la construction de ce circuit. Le projet « est sur des champs de captage d’eau donc pour moi ce problème est réglé », avait argumenté Jean-Louis Borloo en avril. De son côté, Alain Schmitz, le président UMP du conseil général des Yvelines, avait affirmé en juillet que le projet avait « le soutien du Premier ministre ». Les promoteurs du projet assurent que la protection de l’environnement a été prise en compte et que ce circuit a même vocation à être exemplaire en la matière.

Le circuit de Flins-Les Mureaux, dont le coût est estimé à 112 millions d’euros, est l’un des trois projets encore en lice avec Val de France (Sarcelles-Val d’Oise) et Magny-Cours (Nièvre) pour organiser le futur Grand Prix de France de Formule 1 en 2011. (Avec AFP)

L’Equipe


flèche Sur le web : http://www.lequipe.fr/Formule1/brev...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.