Comment s’est décidé le circuit F1, il y a 1 an...
Article mis en ligne le 6 octobre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

Imaginez une séance de conseil général quelque part en France, avec les conseillers et le président du conseil voter à l’unanimité un projet de plusieurs centaines de millions d’euros, et dont le paiement se ferait en bonne partie par de l’argent public, avec ces commentaires :

W- Très enthousiaste sur ce projet, je regrette de n’avoir été prévenu que la veille. le sujet aurait, me semble-t-il, mérité une discussion plus approfondie . N’aurait-il pas été plus judicieux d’en traiter d’abord en commission , avant d’y venir en séance plénière ?

le président - Nous n’allions tout de même pas réunir un congrès et y soummettre diverses motions...(sourires)

X- ...monsieur W sachez que moi aussi , je n’ai été prévenue qu’hier soir mais je trouve cela parfaitement normal .
(Cliquer sur « en savoir plus » pour lire la suite )

Y- Pour ma part, j’approuve totalement ce projet dont, monsieur W, je n’ai été prévenu que ce matin

Z- pour ma part, je m’étonne que l’on puisse s’étonner de n’avoir été informé qu’aujourd’hui...

mr le président - j’ai bien entendu les critiques sur la façon dont vous avez eu connaissance du projet, mais sachez que la faisabilité n’a été établie que mercredi matin . J’aurais pu passer les jours précédents à organiser une concertation entre tous, mais cela aurait certainement abouti à la conclusion que le projet n’était pas réalisable !"

On se croirait en pleine brève de comptoir n’est-ce pas ? De quoi rire à se tordre !

Malheureusement, c’est ainsi qu’à été voté à l’unanimité le projet de formule 1 situé entre Flins et les mureaux .




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.