Communiqué Attac 78 Nord
Article mis en ligne le 7 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

Une victoire populaire magistrale et riche d’enseignements


Attac 78 Nord salue avec grande satisfaction l’issue très positive
de cette mobilisation citoyenne contre le projet de circuit F1 à Flins-les Mureaux. Cette mobilisation doit rester vigilante pour que les promesses faites soient bien appliquées et qu’aucun nouveau circuit de F1 ne voit le jour dans notre pays…

Dès le début, en décembre 2008, Attac a été parmi les 8 acteurs qui ont déposé des recours gracieux en préfecture et notre implication n’a pas faibli dans ce combat sociétal de toute importance.

Pourquoi ? Parce que :


* C’était une aberration indécente, et un non-sens face à la crise économique
touchant actuellement de plein fouet l’industrie automobile, et face à la très grave crise écologique hypothéquant l’avenir de nos enfants et de la planète : effet de serre, danger pour la nappe phréatique, graves nuisances à court et long terme (bruit, pollutions, circulation), consommation excessive de pétrole, destruction des terrains promis à un projet agricole et biologique et qui là, heureusement, pourront retrouver leur objet initial.

Aujourd’hui, chacun ne devrait-il pas en priorité pouvoir sans discrimination : avoir un revenu décent, se nourrir sainement et localement, se loger, se transporter, se soigner, être éduqué, se cultiver... plutôt que de « s’évader » de façon illusoire avec des grandes messes sportives ultra coûteuses et polluantes, prônant l’esprit de compétition et un modèle de conduite à risque.

* C’était une mystification en terme d’emploi : des emplois précaires et temporaires pour la construction, et aucunement une solution à la crise actuelle dans l’automobile. Non, tout emploi n’est pas bon à prendre : on ne peut pas à la fois se battre pour des bonnes conditions de travail dans les entreprises, un revenu suffisant, des emplois stables, et laisser se développer des industries nuisibles pour la santé et l’environnement, porteuses d’une conception sociale mortifère, et sources d’inégalités.

Enfin, faut-il continuer à aller dans le mur avec le tout automobile ? : la reconversion du secteur automobile ne doit plus être un tabou. Non aux voitures de course, d’un coût exorbitant pour les entreprises, mais oui au développement des transports en commun de qualité et gratuits, aux petits véhicules « propres » et abordables...

Nous voudrions que le mirifique projet de « vallée de l’automobile », prenne enfin en compte les réalités actuelles et réponde au plus juste à ces questions …

Attac veut un autre développement économique et d’autres choix industriels non productivistes.

Cette opération politique de Mr.Bédier, relayée par tout le Conseil général, niant les projets de la région et utilisant l’argent public pour un projet faramineux et nuisible, a échoué grâce à l’implication de très nombreux citoyens refusant qu’on décide à leur place de leur avenir. Depuis un an, organisés dans le très dynamique Collectif Flins sans F1, regroupant plusieurs dizaines d’associations, des mairies, des élus, des partis, ces centaines de citoyen(ne)s ont pris leur destin en main. Ils ont démontré que seule la démocratie populaire et réelle peut nous amener à un autre monde possible et nécessaire, respectant les besoins essentiels de la population.

Ce combat victorieux est exemplaire par sa remise en cause de ce que peut produire de plus absurde le système capitaliste de plus en plus rejeté.... Il doit donner confiance à toutes celles et ceux qui s’interrogent sur la possibilité de faire entendre raison aux hommes d’un pouvoir devenu « totalitaire », un système de la pensée unique et de l’argent roi, qui sous prétexte de crise pille les fonds publics au profit de la haute finance, développe des dispositifs répressifs attentatoires aux libertés publiques, et qui a entrepris de détruire systématiquement nos principaux acquis sociaux.

ATTAC 78-Nord


flèche Sur le web : http://www.attac78nord.org/spip.php...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.