Pesticides : un risque accru de Parkinson chez les agriculteurs
Article mis en ligne le 8 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

L’exposition aux pesticides double quasiment le risque de développer la maladie de Parkinson chez les agriculteurs, selon l’unité de neuroépidémiologie de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Une étude, réalisée en collaboration avec la Mutualité sociale agricole (MSA) et publiée en juin 2009, montre que ce risque augmente avec les années d’exposition. Les auteurs soulignent la nécessité d’informer les utilisateurs de pesticides et demandent des mesures de protection des travailleurs agricoles. La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative, après Alzheimer. Elle touche plus de 140.000 personnes en France.


flèche Sur le web : http://www.mutualite.fr/L-actualite...

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.