Le développement économique sera au cœur du Grand Paris
Article mis en ligne le 9 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

Les transformations de la région capitale dans les 15 à 20 prochaines années intègrent un scénario de développement économique très important dans lequel la croissance sera fortement stimulée par l’innovation. Si l’Ile-de-France rassemble déjà 24 % des PME, 40 % des chercheurs et 7 pôles de compétitivité, elle souffre, au niveau international, d’une faible valorisation économique et d’un manque certain d’attractivité.


Paris est une ville-monde et une économie-monde. Elle n’est pas que la capitale de la France. Elle est aussi la rivale de Londres, de New York, de Tokyo ou de Shanghai. Elle appartient au grand réseau d’échanges et de communications planétaires. Elle a vocation à être au premier plan dans la civilisation et dans l’économie mondiale. Mais elle peut perdre son rang si nous n’y prenons pas garde.(...) Pour rester au premier rang, il faut voir loin et il faut voir grand.Nicolas Sarkozy, discours sur le Grand Paris, Cité de l’Architecture et du Patrimoine, le 29 avril 2009]


Le Grand Paris a pour ambition de développer les secteurs qui forgeront l’économie du 21e siècle
Créer une métropole de l’innovation et de la connaissance fonctionnant en réseau, telle est l’ambition du Grand Paris.

Pour y parvenir, priorité sera donnée à des domaines stratégiques organisés en pôles d’activité. La croissance attendue se chiffre entre 800 000 et 1 million d’emplois à l’horizon 2025. Seront concernés des emplois hautement qualifiés mais aussi un éventail très large de qualifications. Ainsi, les futurs métiers de la logistique, du tourisme ou de l’éco-construction donneront à certains territoires des perspectives d’évolutions socio-économiques jusque là ignorées.

L’objectif de ces nouveaux pôles d’activité est de démultiplier le potentiel de création de richesse et d’innovation par la concentration des acteurs, la visibilité internationale, le partage d’informations et de savoirs et le fonctionnement en réseau. Chaque pôle réunira sur un même territoire les acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation. Il permettra de développer les interactions nécessaires entre les acteurs-clés du développement économique. Le projet du Grand Paris prévoit ainsi la création de 8 pôles d’activité :

Roissy-Villepinte-Tremblay se développera autour de la plateforme aéroportuaire en misant sur le trafic passager et fret ainsi que sur la logistique de congrès et de salons, devenant une vitrine emblématique des échanges avec le monde comme des talents de la France ;
Paris-Saclay aura vocation à se transformer en pôle scientifique et technologique. Déjà porteur d’un fort potentiel aujourd’hui, il deviendra la vitrine de la puissance technologique et scientifique de la région capitale. L’objectif est de doter la région capitale d’une des 5 plateformes de haute technologie les plus performantes au monde. Elle sera articulée avec les autres pôles économiques de la région capitale et du pays afin d’irriguer l’ensemble de l’économie et d’augmenter la diffusion de l’innovation ;
la vallée des biotechnologies du sud de Paris jusqu’à Evry et Saclay capitalisera et développera la concentration de spécialistes des biotechnologies et de la recherche en sciences de la vie ;
le Bourget deviendra une des entités urbaines majeures de la région capitale. Son tissu urbain sera profondément restructuré afin de faire de ce territoire un ensemble cohérent. Un geste architectural fort illustrera la double identité de la ville : porte du ciel et de l’espace, avec le premier aéroport d’affaires européen, mais aussi fenêtre ouverte sur les cultures du monde (120 langues y sont parlées) ;
la confluence de la Seine-Oise constituera la porte maritime de la région capitale. La vallée de la Seine, lieu industriel et logistique, reliera le grand port maritime du Havre, cinquième port européen, à la région capitale, premier bassin de consommation européen. Ce projet de territoire a pour ambition de rassembler des industries de l’éco-mobilité (véhicules décarbonés, voies d’eau) et de l’éco-construction. Il sera aussi un des lieux privilégiés du renforcement de la qualité d’accueil du territoire autour de la Seine, dans ses dimensions urbaines, culturelles et environnementales ;
le territoire de la création de l’Ile Saint-Denis à Aubervilliers, en passant par Saint-Denis et Saint-Ouen, rassemblera les industries de la création, de la création artistique et des métiers d’art. L’ambition est de créer un territoire incarnant la créativité française, en rapprochant des grandes marques du luxe à l’animation 3D, au jeu vidéo, à l’imagerie et au son numériques ;
Paris La Défense doit se renforcer afin de devenir une place financière et une place d’affaires de niveau mondial. Le projet vise à démultiplier la puissance économique de l’actuel quartier d’affaires de la Défense, à regrouper les activités financières et à installer des services aux entreprises à haute valeur ajoutée ;
autour de la Cité Descartes, à l’est de Paris, émergera un pôle d’excellence de la construction et du développement de la « ville durable » regroupant les domaines des nouvelles technologies environnementales, des nouveaux matériaux, des nouveaux services urbains et des éco-industries. Ce territoire sera le lieu de la conception des villes durables de demain, mais également sa propre vitrine et son premier champ d’application pratique.
Les questions qui se posent sur le thème du développement économique. Exprimez-vous et déposez votre contribution sur le site www.mon-grandparis.fr
• Le Grand Paris prévoit de relier les différents pôles d’activité par un système de transport par métro automatique, les rendant plus accessibles en un temps réduit. Cette nouvelle proximité est-elle pour vous un élément déterminant dans le choix d’un emploi ou d’études ?
• Quels seraient, selon vous, les autres critères d’attractivité de ces pôles ?
• Quel regard portez-vous sur ces différents projets ? Sont-ils susceptibles d’améliorer, sur la scène internationale, la visibilité des filières concernées ?
• Quelles solutions innovantes voudriez-vous proposer pour renforcer l’attractivité de la région capitale ?
• Selon vous, quels sont les principaux atouts de ce Grand Paris face aux autres métropoles mondiales ?
La consultation sur le Grand Paris a débuté le 3 décembre.
Métropole de l’innovation, le Grand Paris abritera des pôles d’activité comme Roissy-Villepinte-Tremblay autour de la plateforme aéroportuaire, la vallée des biotechnologies du sud de Paris jusqu’à Evry et Saclay, mais aussi le pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay.

Lire l’article : Grand Paris : le développement économique


flèche Sur le web : http://www.gouvernement.fr/gouverne...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.