La Mauldre sacrifiée sur l’autel de la F1
On veut nous mener en bateau ?
Quand l’EAU-toroute remplace ’l’AU-toroute
Article mis en ligne le 8 juin 2009

par dominique
logo imprimer

Tout semble s’organiser dans notre région pour mieux desservir le futur (?) circuit : après l’extension d’activité de l’aérodrome des Mureaux, la voie rapide de la Mauldre au sud,n et l’autoroute venant de Cergy au nord, c’est au tour de la rivière de la Mauldre d’être réquisitionnée, à travers un projet complètement fou.

Lors des cantonales partielles qui viennent de se dérouler sur le canton de Guerville, j’ai voulu connaître la position des différents candidats à propos du projet de circuit de F1 et des voies nouvelles projetées.
Quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur un article du site de la mairie de La Falaise, commune dont la maire se présentait à ces élections, présentant un projet visant à amener par la voie de l’eau une partie des spectateurs au circuit. En voici les grandes lignes :

1) un parking auto de 3000 places est établi entre Beynes et Mareil sur Mauldre
2) de là, un service de transport est organisé jusqu’au circuit, en empruntant le cours de la Mauldre
3) ce service est assuré par une centaine de hors-bords de 4 places
4) le trajet se fera en 9 mn (ce qui correspond à une vitesse moyenne comprise entre 100 et 120 km/h)
5) la commune de La Falaise abritera l’atelier d’entretien de ces hors-bords
6) bien sûr, pour permettre cela, la Mauldre (tout petit cours d’eau qui serpente au fond de la vallée, pour ceux qui ne la connaissent pas) sera retracé ; une carte avec l’ancien et le nouveau cours est présentée sur le site
7) que les pécheurs ne s’inquiètent pas : si la faune aquatique était perturbée par les hors-bords, on procéderait à un ré-empoissonnement chaque année le… 1er avril !
8) quant aux maires qui seraient contre, ils n’auraient rien à redire, le projet étant alors déclaré d’utilité publique

Cela ressemble à un canular, mais cette information est présente sur le site depuis maintenant plus de deux mois. De plus, le ton semble dire que ce serait un avantage pour La Falaise, puisque l’atelier d’entretien serait sur son territoire ; enfin, je n’ai trouvé nulle part la moindre déclaration de la maire de La Falaise se prononçant au sujet du circuit. Les élus s’y opposants ne craignant pas de rendre publique leur position, faut-il en déduire que ce maire serait plutôt favorable au circuit ?

Pour plus d’info, je vous renvoie :

  • > au site « Sauvons les Yvelines » qui publie les réponses des candidats aux cantonales concernant à la fois la voie rapide de la Mauldre et le circuit de Flins :

Dominique


flèche Sur le web : Le projet sur le site de la mairie de La Falaise



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.