Algaeus : la Voiture au Biocarburant d’Algue
Article mis en ligne le 11 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

La première voiture fonctionnant au carburant algal à base de micro-algues s’appelle Algaeus

Le vendredi 4 Décembre 2009 - Par Florian Martin
La première voiture au carburant d’algue est arrivée. Alors que la voiture électrique parade à Copenhague et que les biocarburants classiques sont tout sauf bio, le carburant à base de micro-algues pourraient devenir le carburant écologique de demain. La première voiture hybride qui fonctionne à l’algue existe, elle s’appelle Algaeus et a traversé les Etats-Unis pour se faire connaître.

L’Algaeus : la première voiture au biocarburant algal légalement homologuée
Plusieurs particuliers et entreprises convaincues ont déjà testé le carburant d’algues sur des véhicules, avec plus ou moins de succès. Cependant, aucune voiture n’était pour le moment légalement homologuée pour rouler sur les routes américaines. L’Algaeus, c’est son nom, est donc la première voiture « propre » au carburant d’algues que les conducteurs pourront acquérir. Elle est le fruit de la collaboration entre la Veggie Van Organisation, spécialistes de l’environnement et la société Sapphire Energy, leader des biocarburants algaux aux Etats-Unis.

L’Algaeus : 1,6 litre aux 100
Les constructeurs annoncent une consommation presque nulle, avec 1,6 litre de ce carburant à base d’algues pour 100 kilomètres parcourus. La voiture est un modèle de Toyota Prius à laquelle une batterie supplémentaire a été intégrée, ainsi qu’un système avancé de gestion de l’énergie. Pour le moment, seule Sapphire Energy peut remplir le réservoir d’algues, en attendant que les stations service distribuent de l’or vert à la pompe.

L’Algaeus : Hybride et solaire
Le véhicule est dit hybride, c’est-à-dire qu’il fonctionne à la fois à l’électricité et au carburant, ici bioalgal. La voiture utilise une batterie nickel hydrure métallique et a, sur son toit, des panneaux solaires contribuant au fonctionnement du moteur thermique. Jason Pyle, PDG de Sapphire Energy est sûr de lui : « Grâce à notre partenariat avec Veggie Van Organisation pour un essai routier de l’Algaeus, nous faisons aujourd’hui un pas décisif pour prouver que le carburant algal peut être une réponse alternative rapidement exploitable ».

Une vraie révolution à en croire le constructeur, mais rappelons que même si les algues sont des biocarburants celui qui porte le plus d’espoir, leur production est un enjeu majeur et un projet coûteux, autant pour les producteurs que pour les consommateurs. Pour le moment, cette alternative n’en est qu’à ses balbutiements, mais l’Algaeus est déjà financée en partie par des noms prestigieux comme Bill Gates, l’ancien patron de Microsoft.

Et vous, pensez-vous que cette voiture est vraiment « propre » et percera le marché de l’automobile ?

Source : DURABLE.COM


flèche Sur le web : http://blogdejocelyne.canalblog.com...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.