Audi encore et toujours champion du greenwashing
Article mis en ligne le 13 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

Écologistes convaincus, défenseurs de la nature, amoureux de notre belle planète, passez votre chemin : ce dont je m’apprête à vous parler ici risque en effet fort de vous faire dresser les cheveux sur le crâne. Autant tout vous dire tout de suite pour vous y préparer au mieux : nous sommes ici en présence d’un des plus beaux cas de greenwashing jamais vu dans l’histoire de la publicité. Si ! Rien que ça. Le spot nous vient d’Audi (oui, encore !), venu vanter cette fois les mérites de son A3 TDI. Alors voilà le topo. On se fait élire voiture verte de l’année, et puis on se croit tout permis. Après le Q7 qui nettoie les bronches, voici donc le TDI qui, ravit d’afficher « seulement » 115g de CO2 au kilomètre, s’estime en matière d’écologie supérieur au vélo, aux transports en commun et autres moyens de déplacements alternatifs parce que plus… rigolo. Oui c’est ça. Le vélo et le bus c’est nul, parce que ce n’est pas rigolo. Audi, je ne sais pas ce que tu as, mais il va falloir te reprendre parce que là, tu files un très mauvais coton (même pas biologique) :

Par Aurélie Barthly -

« Beaucoup de gens font ce qu’ils peuvent. Certains s’amusent plus en le faisant »


flèche Sur le web : http://ecologie.caradisiac.com/Audi...



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.