Hydro-Québec choisit deux projets de RCI Technologies pour les premières usines de biométhanisation au Québec - Des investissements de plus de 60M$
Article mis en ligne le 20 décembre 2009
dernière modification le 4 octobre 2014

par Webmestre
logo imprimer

MONTRÉAL, le 18 déc. /CNW Telbec/ - RCI Environnement est heureuse d’annoncer que deux projets d’usines de biométhanisation proposés par sa filiale RCI Technologies inc. à Hydro-Québec, dans le cadre d’un appel d’offres pour l’achat d’électricité produite par cogénération à la biomasse (A/O 2009-01), ont été retenus. Ces deux usines, qui seront réalisées à Longueuil et dans l’arrondissement Anjou de Montréal, représenteront des investissements de plus de 60 millions $. RCI Environnement sera la première entreprise à exploiter cette technologie de pointe au Québec.

Chaque usine valorisera annuellement plus de 100 000 tonnes de matières résiduelles organiques (MRO) pour en faire du biogaz qui alimentera des génératrices dont la puissance installée est de 3,9MW.

« La quantité d’électricité produite par chaque usine représente la consommation moyenne annuelle de plus de 2 000 familles et évitera l’émission d’environ 140 000 tonnes de gaz à effet de serre. Grâce à l’appui d’Hydro-Québec, une nouvelle filière technologique de valorisation des matières résiduelles pourra se déployer au Québec, a déclaré Jean Beaudoin, Premier vice-président Développement stratégique RCI Environnement. Nos usines permettront de détourner des quantités importantes de résidus organiques de l’enfouissement et contribueront aux objectifs de la nouvelle politique de gestion des matières résiduelles du gouvernement du Québec et aux engagements proposés par le Québec à la conférence de Copenhague. »

Les nouvelles installations feront appel à une technologie fiable, éprouvée, et adaptée au Québec, à partir du système de digestion anaérobie de la société allemande LIPP représentée ici au Québec par Bio-Méthatech. Avec plus de 700 installations partout dans le monde, LIPP est un chef de file mondial de la fourniture d’équipements destinés à la valorisation des matières résiduelles organiques sous forme de biogaz.

« Ces usines permettront de franchir un grand pas dans la mise en œuvre de la stratégie de développement de RCI Environnement qui vise à offrir aux villes, aux institutions et aux entreprises une gestion intégrée et optimisée des matières résiduelles pour réduire au minimum l’enfouissement en priorisant, la réutilisation, la récupération, et le recyclage, » a ajouté Jean Beaudoin.

Le troisième projet d’usine, soumis par RCI Technologies dans la région de l’Outaouais n’a pas été retenu par Hydro-Québec. RCI Technologies révisera ce projet et étudiera d’autres scénarios de réalisation.

À propos de RCI Environnement

RCI Environnement est la plus importante entreprise québécoise spécialisée dans la gestion intégrée des matières résiduelles. RCI Environnement offre une gamme complète de services de collecte, gestion, tri, et récupération à plus de 20 000 clients industriels, commerciaux et institutionnels, ainsi qu’à plus de 70 villes et municipalités qui desservent plus de 1,5 millions de citoyens dans les principales régions du Québec. Grâce à la complémentarité de ses installations, RCI Environnement optimise le recyclage et la valorisation des matières résiduelles. La société contribue, via sa société sœur, GENS, à la gestion du lieu d’enfouissement technique de Lachute dont les installations alimentent une centrale qui génère plus de 8,5 MW/h d’électricité par année pour Hydro-Québec à partir des biogaz récupérés.

Renseignements : Daniel Granger, (514) 840-7990, cell. : (514) 232-1556


flèche Sur le web : http://www.newswire.ca/fr/releases/...

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57
Pour produire une couche de 18 centimètres de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 centimètres par siècle.